Demasqué ou signé ?

Ces temps-ci, du fait de ma surdité et que j’oralise, j’appréhende les masques. J’ai besoin de voir le visage en entier pour comprendre la personne. Surtout les lèvres pour que je puisses en partie faire de la lecture labiale.
(Ce qui au passage, ne suffit pas, puisque on comprend 30% du message).

J’ai besoin aussi d’entendre, grâce à mon appareil auditif. Le souci avec le masque, c’est que les sons sont étouffés. Alors la communication va être encore plus mal-aisé. J’ai déjà vécu cette petite expérience dans mon journal d’un confiné n°5.
(Oh l’autre, qui fait sa pub)

Au niveau du vécu, c’est surtout Sophie de Vis ma vie de sourde qui a testé sans le vouloir pour nous une expérience à l’hôpital à l’heure du Covid ! Je vous la démasque donc pour que vous puissiez découvrir son témoignage :
(ça y est, il est content de jouer avec les mots)
brasDansLePlatre
Pleins d’initiatives se font autour des masques transparents. Ceci est déjà une très bonne idée pour voir le sourire de la personne, ce qui peut être réconfortant. Les sons resteront toujours en sourdine. C’est comme si vous mettiez un tapis sur vos enceintes lors du discours de Macron…. euh Martin Luther king par exemple (C’est mieux !)
Voici ces différentes initiatives qui existent :
Une étudiante américaine du Eastern Kentucky University
Une étudiante toulousaine (C’est pas une source extraordinaire, on peut trouver mieux)
Une lyonnaise, créatrice sourde (Une vraie star, je vous le dis…  en toute objectivité hein ?  oui, c’est parce que je la connais aussi….  )
masques-odiora

(Mais qui a donc la maternité de cette excellente idée ? )
Personnellement, je m’en f….. le but, c’est de rendre service et que ces idées servent à tout le monde. Chaque type de masque est à l’image de la créatrice même si l’idée est la même!
(J’ai ouie dire que c’est une docteure américaine)

Est-ce qu’on peut utiliser les applications de retranscription écrite comme Ava ?
J’avoue que je n’ai pas tenté mais sachant que les sont seront étouffés par les masques, cela risquerait d’être compliqué.

(Mais Vivien, et la langue des signes ? )
C’est tout à fait complémentaire et il faudrait s’en servir quand c’est le mode de communication employé par certaines personnes sourdes.
Les masques transparents sont aussi pratiques dans l’utilisation de la langue des signes pour voir l’expression du visage.
Je vous offre quelques vidéos vous montrant quelques rudiments de la LSF :
Mon premier cours de LSF par Folimages
Basique de la LSF par Joel Chalude
Il y aurait aussi d’autres moyens de communication qui est d’utiliser le visuel comme des images simples pour expliquer le processus de soin avec un Ipad par exemple.

Pour conclure, c’est toujours de l’adaptation qu’il nous faut mettre en place, en fonction des situations, de la particularité de la personne et de son mode de la communication.
Sur ce, prenez bien soin de vous et restez à l’écoute des besoins de chaque personne.

img_20190704_0936351836965493.jpg
Un appareil auditif (attention, qui n’est pas porté par tous les sourds 😉 )

 

Une soirée mémorable à Chaptal

Ce mercredi 31 octobre à la bibliothèque Chaptal (Bibliopi), j’ai présenté ma conférence-théâtre « Au secours, j’ai un collègue sourd » devant une soixantaine de personnes, avec le soutien énorme de l’équipe des bibliothèque pour l’accueil et l’installation du salon.
C’est surtout les échanges après 22 mn de one-man show conférence qui furent intenses et riches. Grâce aux interprètes de @Trilogue Interprétation , à la codeuse d’@Isos accessibilité et à la transcription du SCOP LE MESSAGEUR, nous avons pu échanger malgré nos différences de surdité. Ce ne fut pas un dialogue de sourd !
J’ai surtout apprécié les retours qui m’aideront à enrichir ma pièce pour sensibiliser dans les entreprises et autres types de structures.
Les questions ont été beaucoup orientés la question de l’accessibilité en entreprise et de la méconnaissance de la surdité avec des aménagements possibles qui pouvaient exister.
J’ai été aussi interrogé sur mon éducation, mon parcours scolarisant, en tant que sourd oralisant. Et j’ai bien précisé que ma pièce se voulait positive pour monter que c’est possible de travailler le plus confortablement possible, sans nier que c’est difficile, que nous rencontrons souvent des embûches.
Enfin, J’ai eu un grand plaisir de jouer devant mon partenaire officiel Talentéo avec la présence de Stéphane Rivière, le fondateur et Baptiste Juppet, le community manager.
Et maintenant quelques photos des uns et des autres que j’ai pu récupérer sur les réseaux sociaux :

De Sandrine Schwartz

De Ludmilla Science (un super blog à découvrir)

De Talentéo

Tout est dans l’image
Vous avez des photos inédites ? Je suis preneur !
Encore un grand merci pour ceux qui sont venus et au plaisir de vous recroiser dans d’autres occasions !
%d blogueurs aiment cette page :