Chroniques d’un éducateur #15 la LSF en renfort

La semaine dernière, j’ai commencé une nouvelle mission pour trois semaines, de manière ponctuelle. Je suis en renfort d’une équipe pour accompagner un jeune sourd et autiste en LSF.

– Mais Vivien, tu ne parles pas couramment la La langue des Signes Française! T’es un imposteur, non ?
Ou là, les grands mots. Je n’interviens pas en tant que traducteur ou interprète mais plutôt en tant qu’éducateur sourd connaissant les bases de la LSF. Avec ce jeune, pas besoin de faire des phrases longues et complexes. Mes trois interventions pour l’instant se sont bien passés avec lui. J’arrive à prendre le temps de lui expliquer, de le rassurer lors des situations de crise. Evidemment, je reconnais que ce n’est pas suffisant et je suis parfois frustré quand un mot ne me revient plus en tête. Pour cela, je regarde l’application Elix pour retrouver des signes LSF.
Cette expérience professionnelle, même si elle n’est pas finie, m’invite encore plus à me former. De manière intensif pour être opérationnel rapidement. Des idées à court terme ? (J’en connais qui vont me sauter dessus dont un directeur de Visuel-LSF d’une certaine région)

Bref, je l’accompagne au sein d’un foyer, avec une super équipe déjà formé aux bases de la LSF. (Faut que je fasse gaffe à ce que je dise, le directeur de ce foyer a eu vent de mon livre « Sourd et certain » et la formatrice LSF qui a accompagné l’équipe me suit sur Facebook, oups! ). De plus en plus, je vais me mettre en retrait pour permettre à mes collègues d’accompagner le mieux possible ce jeune en LSF.

Depuis la semaine dernière, j’accumule les missions en soirée et cela impacte sur la vie familiale. Ma fille fait la fête en m’attendant. Elle a souhaité que je prenne un doudou, qui était le mien quand j’étais plus jeune. Un sacré équilibre vie perso / vie pro à trouver.
Voici un petit souvenir.



Alors les pros qui sont parents d’enfants en bas âge, comment gérez-vous lors de vos missions de soirée ou de matin, aussi ?

5 réflexions sur “Chroniques d’un éducateur #15 la LSF en renfort

      • passiflore 18 mai 2021 / 14 h 50 min

        Mais oui je l’ai lu mais j’avais peut être encore le cerveau endormi😀En tous cas merci pour cette précision😘

        Aimé par 1 personne

  1. malyloup 19 mai 2021 / 18 h 31 min

    Moi j’ai choisi et pu travailler à mi-temps avec des horaires de plein temps, ce qui me faisait plusieurs jours sans travailler 😊
    Mes filles avaient 3 et 6 ans quand j’ai commencé ma carrière d’éduc spé en foyer d’hébergement donc je ne travaillais qu’en soirée ou très tôt le matin et des w-end de 24h alors autant dire qu’à plein temps je ne les aurais pas vraiment vu grandir….
    Je comprends ta filles car les miennes avaient bien de la peine quand je travaillais pour Noël, par exemple (ou bien le dimanche de la fête des mères….)

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s