10 bandes dessinées sur les handicaps invisibles

Sais-tu qu’il existe des bandes dessinées abordant la question des handicaps invisibles ?

Heureusement car les handicaps invisibles concernent 85% des handicaps.
On y trouve :
Les handicaps psychiques
Les handicaps cognitifs
Les handicaps mentales
L’autisme
Les troubles Dys.
Les handicaps sensoriels tel que la surdité et la cécité.
Les maladies invalidantes (Diabète, sclérose en plaque, fibromyalgie, maux de dos),
Rien ne doit être tabou. Nous ne sommes pas responsables de notre handicap, ni de nos troubles psychiques.

Etant fan de bande dessinée et surtout de roman graphique, je guette la moindre nouveauté sur le domaine du handicap.
Je trouve que c’est un bon support de sensibilisation. Pas toi ?

En connais-tu ?

J’ai été harcelé au collège.

J’étais le seul sourd de l’école. Je me mettais au premier rang pour mieux entendre les professeurs. J’étais plus à l’aise avec les adultes que avec mes pairs.

J’ai eu droit à des sifflements, des appels derrière moi. Quand je me retournai, plus personne.
J’ai eu droit à des jets de bouts de gomme, des bouts de papiers et même des cailloux dans la cour de récréation.
On me traitait de fayot, et j’avais un surnom bizarre : « Le lapin au citron ». Sans doute d’autres quolibets mais je ne les comprenais pas.

j’avais la constante impression qu’on se « moque » de moi.
Qu’on parlait dans mon dos.
Qu’on était sympa en face mais que ce n’était jamais sincère.
Etant sourd, tout était exacerbé.

Je détestais la récréation, surtout le matin. Je me sentais très seul. Les bruits, les cris m’angoissaient.
L’après-midi, la bibliothèque était ouvert. Je m’y réfugiais. Je lisais pleins de BD , surtout la série des Jeannette Pointu (qui connait ? 😅). J’empruntais souvent aussi des livres d’aventures et de géographie. J’étais passionné par les capitales du monde. Les connaissais toutes.

Plusieurs fois, j’avais mis les moyens pour ne plus aller à l’école comme :
– Prendre des médicaments (je lisais les boites pour éviter des prendre les plus nocives)
– Manger du chocolat avec de la pommade
– Ouvrir grand la fenêtre quand il faisait très froid
– Mettre de l’acide dans mon oreille gauche (celui qui ne fonctionne pas, je n’étais pas fou, j’y tenais à l’autre)
– Boire jusqu’à saturation
Bref, je voulais être malade et qu’on prenne soin de moi, surtout à l’hôpital. Je n’ai jamais été hospitalisé avec tout ça. On disait que j’étais hypocondriaque et que mes maux de tête, c’était psychosomatique.

Je voulais rester en vie à tout prix. Plusieurs fois, j’étais tenté de tomber dans l’escalier en pierre de l’école mais je savais que je pouvais mourir. Non, j’avais une force en moi qui m’évitait cela. Je savais que la vie en valait le coup, mais ailleurs !

Je me sentais soutenu malgré tout par quelques professeurs dont le prof de sport. Je ne me souviens plus comment ça s’est résolu. Je n’en garde pas rancune mais blessé bien sûr. La notion de l’amitié était toujours difficile, j’étais facilement manipulable car naïf et trop gentil.

J’écrivais beaucoup aussi. La lecture et l’écriture m’ont sauvé.
Cette expérience m’a apporté une énorme résilience
Et en même temps, une brèche dans l’estime de soi.
Le syndrome de l’imposteur jaillissait à fond.
J’avais terriblement honte.

Bref, lors de mes sensibilisations devant des jeunes, j’évoque souvent la question du harcèlement scolaire. Je leur parle de la nécessité d’en parler.

Hélas, le harcèlement existe toujours.
Tout type de harcèlement est interdit par la loi.

Continuons à semer l’écoute, la bienveillance, la prévention, la prise en compte des besoins de chacun.

Et toi ?

Une belle première expérience

Et ce fut une belle soirée !

Merci à LADAPT de m’avoir invité à vivre cette extraordinaire expérience !
Merci Caroline LE FLOUR
Merci au Théâtre de dix heures pour leur accueil et leur excellent régisseur Abou !

6 mn de plaisir sur scène, à interagir avec le public, à les entendre rire. Si, si je vous assure, j’ai bien entendu rire. J’ai beaucoup apprécié la présence de deux de mes amis. Cela m’a beaucoup aidé et à faire des clins d’œil dans mon texte.
Les personnes qui ne me connaissaient pas ont été ravies et m’ont félicité à la fin.

Pour le Spectacle de Caroline LE FLOUR: « La Chauve sourit », j’en ai pleuré de rires et d’émotions ! Un bon moment sur un sujet aussi grave que le cancer ! Des femmes qui avaient eu le cancer étaient là à écouter Caroline. Elles ont beaucoup ri. Ce fut jouissif ! Du bonheur !

Bingo! Mission réussie ! Sensibiliser sur un thème sérieux et en rire, c’est un bon cocktail !

Hâte de peaufiner mon texte, l’approfondir et jouer sans cesse, pour le plaisir de faire rire et sensibiliser !

Mission accomplie avec Ouverture de champ

Mission accomplie
Bilan de la soirée ?

Ce fut un très bon moment avec mes collègues, avec de belles prestations.
J’ai beaucoup apprécié aussi la qualité des interprètes. Un jeu s’était créé entre nous et eux, une vraie complicité apprécié du public.

Pour ma part, je me suis surpris à dérouler en écoutant les rires du public. J’ai osé improviser et je ne me suis pas perdu dans mes idées. Je me suis même étonné à ne pas être submergé par les émotions.

Une pensée à un spectateur qui a fait un malaise au cours de la soirée. Tout le monde a agi dans le calme et professionnalisme, surtout Marjolaine qui jouait à ce moment-là sur scène.

A la fin de la soirée, au cocktail, j’ai pu retrouver Gwénaëlle Briend ainsi que Stéphane RIVIERE avec plaisir et nos échanges furent brèves car j’entendais mal à cause du brouhaha ! J’avoue que je rame toujours à ces occasions conviviales. Un peu paumé dans le maelström sonore.

Au final, ce fut une très belle expérience et j’ai hâte de rejouer.

Merci à Ladapt pour leur accueil !
Merci à Adda Abdelli pour l’animation.
Merci à Jo Brami, Mak Commetoutlemonde, Caroline Le Flour, Marjolaine Pottlitzer, Nacer Zorgani et Valentin Lebot !
Merci aux interprètes Igor Casas et Carlos

Lauréat du concours « Ouverture de champ »

Victoire !

J’ai fini premier du concours « Ouverture de champ » de LADAPT.
Nous serons donc 3 lauréats. Nous nous produirons sur scène en compagnie des membres du jury ce soir, jeudi 12 mai, aux Chapiteaux Turbulents (Paris 17) !
N’hésitez pas à vous inscrire, c’est gratuit > https://lnkd.in/gFA9EMnH

Les membres du Jury sont : Adda AbdelliCaroline LE FLOURMarjolaine Pottlitzer, MAK et Jo Brami

Et pleins d’autres surprises vont venir !

Un énorme merci à tout le monde pour votre soutien !

J’ai été sélectionné ! Oh joie!

Voici la grande nouvelle tant attendue !

[Concours 🎭] J’ai été sélectionné dans le cadre du concours d’humour Ouverture de Champ. Pour voter ? Rien de plus simple :

  • 1 mention « j’aime » = 1 voix
  • 1 commentaire sur une vidéo = 2 voix
  • 1 partage d’une vidéo = 5 voix

Date de clôture des votes : 9 mai 2022

(C’est sur YouTube qu’il faut mettre la mention « j’aime » et « Commenter » 😊) :

👉 Les 3 candidats qui récolteront le plus de votes seront invités à monter sur scène lors d’une soirée exceptionnelle à Paris le 12 mai.

Les liens Facebook et TikTok viendront le 30 avril !

Pour en savoir plus sur le concours : https://lnkd.in/emyPfyeu

Pour vous inscrire à la soirée : https://lnkd.in/es2kT-8e

Un énorme merci pour votre soutien

Pourquoi je sensibilise sur la surdité ?

Selon toi, pourquoi je continue de sensibiliser sur la surdité ?
J’ai trois raisons pour cela…

➡️ Quand j’avais 10 ans, je m’imaginais mourir jeune car je ne connaissais pas d’adultes sourds. J’ai aujourd’hui 40 ans et toujours vivant. Tout au long de mes dernières années, j’ai toujours eu la préoccupation de sensibiliser et de me rendre visible pour d’autres jeunes sourds et leurs parents.
✍️Comment ? Par mon blog, ma chaine YouTube, mes livres et maintenant par le théâtre ! Je garde toujours en mémoire une rencontre, une graine pour ma vocation de conférencier !
👇

➡️ Lors d’un voyage en TGV, entre Toulouse et Bordeaux en 2003, j’avais en face de moi un jeune sourd de 10 ans qui signait avec sa mère. Cette dernière était assise à ma droite. Je fis quelques signes avec le jeune. Il était tout étonné quand je lui disais que j’étais sourd et appareillé. J’échangeais oralement avec sa mère.
💪 Cette dernière me lança une phrase qui sera gravé dans ma mémoire : « Nous avons besoin des personnes comme vous pour nos jeunes »

➡️ Lors d’un parcours Orientation de Co Naissances en 2016, un an après mon burn-out, j’ai fait une relecture de ma vie, de mes talents, de mes rêves. Mes collègues m’ont soutenu dans mon projet et ce fut réciproque. Il me fallait allier ma passion du théâtre et sensibiliser sur le handicap par l’humour.

✅ C’est en cours avec déjà 37 représentations dans des entreprises, associations, forums, collectifs d’entreprises.

Et toi ? Comment as-tu choisi ton métier ?

Végétarisme et emploi

Tu es végétarien ?
Et tu veux bosser ?
…..
🧐 Tu ne vois pas le problème ?
Moi non plus.

💪Le plus important, ce sont tes compétences !
😊Nous devrions avoir la même posture avec tous les candidats ! Sans exception !

Qu’en penses-tu ?

PS: l’idée de la photo m’est venue en conduisant hier 😅, en poireautant à un feu rouge !

Se relever ? Toujours !

Ne jamais abandonner. Jamais.
💪 Se relever. Toujours.

Tu es prêt ? Je vais te raconter mon parcours de vie un peu dingue !
👶 Sourd de naissance, j’ai grandi dans une famille entendante, j’ai été très bien entouré.

👦 J’ai été scolarisé en milieu ordinaire. Harcelé en collège, je me suis réfugié dans les livres et l’écriture. Mon premier roman était « Helen Keller, sourde et aveugle »

📁 J’ai eu mon bac littéraire option arts plastiques. J’ai failli être recalé. Ouf !

🎓 Licence de géographie à Avignon.
✅ Création d’une association avec un séjour au Sénégal en 2001 et une tournée de théâtre en 2002.

🟥 A Nantes, premier boulot, J’ai été professeur remplaçant pour enfants sourds mais viré pour insuffisance professionnel au bout de trois mois.
✅ Lors de mon chômage, j’en ai profité pour passer le BAFA et créer un seul sur scène : « Le bruit du silence ».

🎓J’ai eu mon diplôme d’éducateur spécialisé à Tourcoing en 2006
✈️ J’en ai profité par la suite pour partir un an en volontariat au Sénégal (voir post du dimanche dernier)

 🙏 Année sabbatique en Normandie

🏃 Plusieurs contrats d’éducateur spécialisé dans la région lyonnaise sur trois ans, en prévention spécialisée, auprès d’enfants autistes, adultes déficients intellectuels.
🆘  J’ai vécu deux démissions, une rupture de contrat conventionnel pour cause de burn-out. (je bossais auprès d’ados en ITEP).
✅ Création d’un solo en clown (Pierrot et la symphonie psalmodique)

🆘 2011 => une année de folie: Licenciement pour faute grave en plein burn-out et deuil.
✅ Mariage et obtention de mon permis au bout de la 4ème fois.

🔴 Après une garde d’enfants et un bilan de compétences,  je décide de faire une licence professionnel de documentation scientifique. Très grave erreur !
✈️ J’ai bien eu mon diplôme avec beaucoup de sueurs.

🆘 Démission sur un poste de documentaliste, en plein burn-out (Je sais, ça commence à faire beaucoup). J’ai été hospitalisé un mois et demi.

✅ Grâce à la photo et d’avoir déménagé à la campagne, j’ai pu me reconstruire. Avec ma femme, nous étions permanents dans un lieu d’accueil pendant trois ans.
✅ J’ai fait un bilan de compétences avec Co Naissances.
J’ai pu poser ce que je voulais faire : allier théâtre et sensibilisation aux handicaps.

👊 Ce n’est qu’en 2018 que j’ai crée ma conférence-théâtralisée « Au secours, j’ai un collègue sourd », grâce au MIX CoworkingLaurent LacroixGraines de SOL

🤔Et toi, as-tu fait des détours pour enfin réaliser tes souhaits ?

(Photo réalisée par Benjamin AIR)