A quelques kilomètres, la neige….

Première promenade dans le froid. Et la première neige que je vois au loin, à environ une dizaine de kilomètres environ dans les monts du Lyonnais.

DSC_0423

Nous irons nous balader dans les hauteurs dans l’après-midi. Photos à suivre demain ?

Chapeau du gendarme / Cap policeman.

Sur la route du retour vers Saint-Claude, j’ai eu la joie de voir le chapeau du gendarme et de le prendre en photo.

Chapeau du Gendarme (1)

Il s’agit d’un anticlinal, un pli convexe, comme une ride, dont la forme rappelle les bicornes des gendarmes de la période Empire. Plusieurs hypothèses de formation de ce phénomène géologique si particulier ont été exposées. La plus vraisemblable retient un dépôt de sédiments au fond des mers tropicales qui recouvraient alors la région, il y a 130 millions d’années. Sédiments qui se sont compactés pour devenir bancs de roches alternant calcaire rigide et marnes argileuses plus souples. Un subtil sandwich minéral bousculé par la formation des Alpes, il y a 20 millions d’années et donc soumis à de fortes pressions latérales. La poussée de l’anticlinorium des Molunes provoque alors un décollement de notre millefeuille et la formation du plissé anticlinal que l’on observe aujourd’hui.

(Source: http://www.montagnes-du-jura.fr/chapeau-de-gendarme/)

Chapeau du Gendarme (3)

Et voilà, fin de mes photos de vacances!

Place au début de printemps! 🙂

Des paysages enneigés des Rousses à Lamoura

Après les grosses chutes de neige du samedi 21 mars, voici des photos sur la route de notre retour sur Lyon.

Vers le lac des Rousses

DSC_0342

Vers la Cure

DSC_0403

Aux abords du massif du Massacre

DSC_0407

A l’entrée de Lamoura

DSC_0413

Toujours non loin de Lamoura

DSC_0414

Et demain, vous aurez un fameux chapeau, une belle curiosité géologique!

Mission périlleuse pour les piafs

  • Allez, y a personne. On peut y aller.

Oiseaux (1)

  • Non, capitaine, je n’entends rien du tout.
  • T’aurai pas oublié ton appareil des fois ?
  • En même temps, chef, les graines ne font pas du bruit si y en a en dessous ?

Oiseaux (2)

  • Chef, chef, j’ai entends du bruit.
  • Mais non, tu as des hallucinations auditives. Allez, cherche-nous un moyen de soulever cette trappe.

Oiseaux (9)

  • Je commence à rouiller!
  • Bon, OK, je m’en occupe. Vous me ferez huit jours!Oiseaux (11)
  • Chef, je sens une odeur humaine.
  • En effet, y a le roussi mais notre mission est par nature périlleuse. Allez, on continue.Oiseaux (12)
  • C’est trop risqué. Je ne veux pas me faire bouffer tout cru.
  • Revenez soldat, espèce de lâche!

Oiseaux (13)

 

Et dire que je suis bien derrière lui, en train de les photographier à peine 5 mètre d’eux! 🙂

Ces oiseaux sont des bacs-croisés des sapins / Red crossbill (Merci Val et Christophe pour cette précision)

Demain, cache-cache avec d’autres oiseaux! 🙂

Vacances aux Rousses – Expédition raquettes aux Monts-Jura

Partis de Lélex en Télécabine, nous sommes montés jusqu’au grand Crêt à 1702 mètres.

Monts Jura - Lelex (14)

Monts Jura - Lelex (17)

Monts Jura - Lelex (15)

Monts Jura - Lelex (18)

Monts Jura - Lelex (27)

En direction du Crêt de la neige, plus haut sommet du Jura, culminant à 1720 mètres!

Monts Jura - Lelex (21)

Monts Jura - Lelex (20)

Magnifique panorama sur les Alpes avec le Mont-Blanc. Genève est caché dans la pollution et l’on peut deviner le lac Léman au centre-gauche!

Monts Jura - Lelex (19)

Monts Jura - Lelex (1)

Et nous avons rebroussé chemin pour rentrer sur Lelex directement. Avec 800 mètres de dénivelé en descente! Aaarhg!

Monts Jura - Lelex (8)

Monts Jura - Lelex (12)

Nous sommes à la limite de la zone protégé de la faune, interdite d’accès aux humains!Monts Jura - Lelex (11)

Monts Jura - Lelex (10)

Monts Jura - Lelex (4)

Puis je n’avais plus de forces pour faire des photos tellement j’étais concentré dans mes pas dans la neige!

En arrivant sur Lelex, nous avons eu le plaisir de rencontrer un ami blogueur qui faisait une expo photo. Mais qui? Vous le saurez demain! 😉

 

 

 

 

 

 

 

Vacances aux Rousses – Au fort

Grand tour à pied autour du fort des Rousses. Grand tour? Hé oui, c’est la deuxième forteresse de France (Après le Mont Valérien), construit entre 1843 et 1863.

Fort des Rousses (2)

 Le fort possède deux portes d’entrée. Au Nord, construite entre deux passages couverts voûtés, la porte de France. À l’Est, la porte de Suisse, protégée par un pont-levis à la Poncelet et couverte par une importante tenaille, est considérée comme la porte principale. Le fort des Rousses a été doté de trois casernes monumentales. Aucune source n’alimente les réserves d’eau et seules les eaux recueillies sur les terrasses des bâtiments après les pluies ou la fonte des neiges remplissent les citernes installées sous chaque bâtiment. (Source Wikipédia)

Fort des Rousses (5)

Fort des Rousses (7)

Fort des Rousses (10)

Passage secret à l’insu des bataillons ennemies. Le petit loup masqué fait partie d’un jeu de pistes pour enfants (et même grands enfants!)

Fort des Rousses (12)

Fort des Rousses (13)

C’était un haut-lien d’entrainement pour les commandos jusqu’en 1997. Maintenant, un superbe parc d’aventures y est construit avec des parcours de folie! (J’y retournerai bien été pour tenter, mais avant faudrait que je me muscle! :-D)

Fort des Rousses (14)

Fort des Rousses (15)

Accès aux souterrains, lieu propice aux jeux d’aventures et d’exercices physiques.

Fort des Rousses (16)

Et bien sur, je n’oublie pas de préciser qu’à l’intérieur du fort, se trouve l’un des plus grandes caves d’affinages à comté d’Europe. (http://www.lesrousses.com/fr/ete/activites/fort-des-rousses-caves-affinage.html)

Fort des Rousses (1)

Bref, c’était une belle ballade pour nous mettre en jambes avant d’affronter les monts Jura que vous verrez en photo demain!

Vacances au Rousses – Massif du Massacre

Grande ballade dans le massif du Massacre, haut-lieu réputé pour le ski de fond. Mais pourquoi « Massacre »?

Massif du Massacre (1)

Auparavant appelé Forêt de la Frasse, elle est appelée « du Massacre » dès 1535, après un affrontement qui oppose 600 mercenaires italiens, commandés par Renzo de Céry et envoyés par François Ier, à des armées du Duc de Savoie Charles III, commandées par le Baron de la Sara. Les mercenaires italiens sont envoyés secourir la ville de Genève, qui est alors assiégée par les Savoyards et a demandé de l’aide au roi de France. Cependant, après avoir été stoppés au Col de la Faucille, ils sont repoussés dans la vallée de la Valserine, puis dispersés et anéantis dans cette forêt par les Savoyards.

Massif du Massacre (8)

Deux autres particularités aussi de ce massif:

  • Elle est riche au niveau de sa biodiversité et on y trouve une bizarrerie de la nature: l’Epicéa muté. Sa partie basse est celle d’un épicéa normal, sa partie haute celle d’un épicéa columnaire. Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le site du Krapooarboricole.

Epicéa muté (2)

Epicéa muté

  • Ensuite, c’est l’un des massifs les plus élevés du Jura avec le Crêt Pela à 1435 mètres. Et on y trouve un très fort enneigement. Sur cette photo, il y a 1 mètres 40.

Massif du Massacre (6)

Massif du Massacre (7)

Massif du Massacre (10)

Massif du Massacre (13)

Massif du Massacre (14)

Demain, Des photos de neige au coucher de soleil.