Quand j’ai sensibilisé sur mon lieu de travail

Hier, j’ai donc joué ma conférence théâtralisée devant 6 résidents, une collègue et la cheffe de service.

Nous étions dehors entre ombre et soleil. Ce fut très riche et pour ma part, déconcertant finalement. En effet, j’ai sensibilisé sur l’accueil d’une personne sourde, donc un peu concerné 😅.

A la fin, ce fut très émouvant car ils ont mieux compris pourquoi nous avions des soucis de communication (milieu bruyant, masqués, voix trop basse etc).

La cheffe de service m’a invité à rejouer sur les autres unités ! A voir pour la suite !

Chapelle romane de Larny

La chapelle Saint André de Larny est nichée au coeur du vieux hameau, à 4 km au nord de Pollionnay. Restaurée au XVIIe siècle, elle garde de l’architecture romane lyonnaise, l’abside voûtée à chevet plat et sa petite baie.

Mentionnée dès le XIIIème siècle, divers documents attestent qu’elle dépendait de la juridiction du Chapitre de Saint Just et était desservie par la paroisse de Sainte-Consorce sous l’obéance de Grézieu-la-Varenne. Elle fut cédée au seigneur de Pollionnay en 1577. Le clocher et la croix du cimetière du XVIIe méritent l’attention.

Source : Rhône Tourisme

Chroniques d’un éducateur #22 Sous-effectif, paralympique sous la douche et passion

Bonjour tout le monde, je voulais vous partager la galère du monde médico-social en ce moment. Je le vis concrètement lors de mes remplacements dans un foyer d’accueil médicalisé. Nous sommes souvent en sous-effectif et nous devons faire preuve de beaucoup d’organisation et d’anticipation. Cela implique parfois un début de repas plus tôt et des couchers tôt pour certains et certaines. Tout cela pour avoir le temps d’accompagner chaque personne le plus confortablement possible. Il m’est arrivé de changer d’unité en cours de journée car un intérimaire manquait à l’appel. Hier, je me suis occupé tout seul d’un unité de 8 résidents ayant un handicap lourd pendant une heure trente.
L’association a du demander aux parents de garder leurs enfants chez eux. Et hier soir, une maman est carrément venu donner un coup de main pour le repas et accompagner son fils. Nous l’avons bien mis à l’aise même si je trouvais que cela faisait bizarre. C’est à la limite du travail déguisé. Néanmoins, cela nous a bien depanné.

Plusieurs facteurs sont en compte dans la crise de l’emploi dans le médico-social. Tout d’abord, malheureusement, le Pass sanitaire qui excluent ceux qui refusent. Je ne commenterai pas dessus. Ensuite il y a la prime Ségur qui ne concerne que les hôpitaux et les EHPADS, alors les AMP et les aides-soignants préfèrent démissionner et aller dans ces lieux qui sont plus favorisés par la prime Ségur. Enfin, c’est que j’ai compris après discussions. Pourtant je préfère nettement bosser en FAM, surtout là où je bosse, car j’apprécie le lien avec les résidents et mes collègues. Un CDD de trois mois à temps partiel est en vue. (J’ai réussi à négocié le temps partiel). Vivement que les travailleurs médico-sociaux soient reconnus à leur juste valeur, et pour attirer aussi du monde. On a besoin de bras, d’énergie et de liens pour les résidents et les familles.

Petite anecdote amusante quand il y avait les jeux paralympiques début septembre. C’était lors de la finale Para-tennis et j’accompagnais en même temps une douche avec Robert, un résident très dépendant et très éveillé. Nous avons suivi avec intérêt le match grâce aux commentaires même si la télé était allumé. Et de temps en temps, je regardai les images avec une pomme de douche à la main. Je sais, c’est pas terrible cette affaire-là mais cela ne dérangeait pas Robert (prénom fictif, of course). J’ai mis 1h30 avec lui alors que normalement, je mets 40 mn entre le lever, la douche, l’habillage tout en manipulant le lève-personne.

Enfin, j’ai osé faire une demande sur le lieu de mes remplacements habituels. Je voulais jouer ma conférence-théâtralisée « Au secours, j’ai un collègue sourd » devant les résidents et les professionnels. La cheffe de service était enchanté de ma proposition et avait hâte de la voir. Cela aura lieu demain, ce mercredi 22 septembre. Je jouerai dehors avec un grand plaisir. Je resterai en habit professionnel et je prendrai mes accessoires pour jouer mes différents personnages. Pour allier passion et intérim, je trouve ça…. chouette, génial… ou foldingue!

En m’adressant à un résident lourdement handicapé :
« Pierre-Louis, si vous continuez comme ça, je vous mets au lit en tutu rose »

Réjouis-toi !

Profite de saisir la moindre petite joie.
De te réjouir à chaque occasion,
Sans compte le nombre de fois.
Profite de ces douces évasions
Pour soulager tes angoisses, tes larmes.
Essaie de te réjouir des petits instants
Et de te laisser bercer par le charme
Des sourires, des regards exaltants.
Réjouis-toi de tes micros victoires,
Signe d’avancées, de grands espoirs.
Réjouis-toi quand c’est possible
Bien plus près que l’horizon,
Près de toi, imprévisible
Pour des délicieuses guérisons.
Réjouis-toi et partage-le
Car c’est meilleur et fabuleux.
La joie est contagieuse
Et la vie plus heureuse.


[Projet 52-2021] #37 – Carnet de notes

Bonjour tout le monde, ce samedi, pour le projet de Ma’, le thème est « Carnet de notes ».
J’ai pensé tout de suite à un petit cahier relié qui m’a été offert. J’étais allé le chercher et à l’intérieur, je découvre les gribouillis de ma fille. Sapristi !
En vous écrivant, je viens de tilter sur le thème : notes de classe bien sûr ! Mais n’étant plus noté depuis un certain temps, je n’ai rien à vous montrer. Certaines ou certains auront sans doute de vieux carnets de notes 😀

Quels sont les autres carnets de notes des participants ? CLIC !

La photo du mois #8 Ratée ! ou pas :

Thème: Ratée ! ou pas,
choisi par Escribouillages (http://www.escribouillages.com/)

Note de l’auteur-e: Une photographie qu’a priori on aurait mise à la poubelle mais que l’on a finalement gardée pour l’intérêt de ses défauts.

Pour ce thème, faut je regarde un peu plus dans mes archives ! Je ne promets rien.
C’est quoi une photo ratée aussi ? Une photo flou, un peu sombre ou trop de lumière ?
J’ai retrouvé cette photo et dans ma tête elle était ratée à cause du flou, mais son interêt est de voir le début de l’envol de cet oiseau !

Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Xoliv’.

Allo ? Je vous entends mal !

Bonjour tout le monde,
Comme certains et certaines le savent, je peux très bien entendre au téléphone grâce à mon appareil auditif.
Mais, vous en doutez bien, cela ne marche pas souvent quand il y a un très mauvais réseau, ou bien l’acoustique est mauvais entre les deux téléphones. Et puis surtout, si je ne connais pas la voix de la personne avec son ton et son débit.
C’est ce qui m’est arrivé hier soir. J’ai reçu un coup de téléphone d’un inconnu. Déjà, le son est étouffé et résonne un peu. Je comprends un mot sur trois. Mon interlocuteur parle un peu vite en m’expliquant son projet et comment il a eu mon téléphone. Je lui ai expliqué que j’étais sourd et je l’ai invité à m’écrire pour pouvoir répondre à sa demande correctement.
Pour l’instant, aucune nouvelle !

Bref, pour appeler au téléphone une personne sourde, en capacité d’entendre évidemment :
– Veillez à être dans un environnement calme pour ne pas avoir de bruits parasites. (Vous êtes sur un chantier ? Demandez une pause aux ouvriers, ils seront ravis).
– Parlez distinctement avec un débit tranquille. Prenez votre temps. (pas trop non plus !)
– Prenez une voix posée et pas trop bas ! (A moins que vous êtes au cimetière et que vous avez peur de réveillez les défunts, on ne sait jamais par les temps qui courent).
– Et le must, confirmez par mail les informations données. Une personne prévenue deux fois en vaut mille ! (Vivien, c’est un homme averti en vaut deux)

  • Mais Vivien, il existe d’autres moyens de téléphoner ?

Bien sûr, il existe des relais-téléphoniques tel qu’Acceo et Elioz qui font de la retranscription ou de l’interprétariat LSF,
Puis Rogervoice qui sous-titrent les appels. Il existe aussi des téléphones amplificateurs ou des systèmes Bluetooth.
Mais la technologie ne remplacera jamais le lien entre les deux personnes, et la personne sourde reste toujours sourde!