Dialogue avec un éduc gréviste

Gérard : Alors, cette grève ?
Maxime : Il y avait du monde. Une bonne ambiance.
Gérard : Ah ! Vous êtes passés à la télé ?
Maxime : Très peu. Pas dans le JT de 20h en tout cas !
Gérard : Pourquoi ?
Maxime : Parce qu’il n’y a pas de casse !
Gérard : Pourquoi vous le faites pas pour vous faire entendre ?
Maxime : Cela ne serait pas cohérent avec nos métiers. Cela desservirait notre cause.
Gérard : Vous êtes trop gentils.
Maxime : Ce n’est pas la question. Ce n’est pas parce qu’on est en colère qu’on doit casser. L’envie est là, certes mais on ne passe pas à l’acte !
Gérard : Pourtant vous êtes en colère, non ?
Maxime : Oui bien sûr!
Gérard : Oh cela ne se voit pas ! Juste des mots, des slogans. Même pas d’insultes !
Maxime : Ce n’est pas possible. Question cohérence.
Gérard : La cohérence vous met bien dans la merde.
Maxime ; Tu sais où tu peux la mettre.
Gérard : Ah c’est mieux ! Mais c’est vrai quoi ! Vous tenez comment ?
Maxime : C’est bien là, le problème. On tient comme on peut selon chacun. Certains fument comme des pompiers, carburent au café, font du sport, s’épuisent pour avoir des douleurs de partout, burn-out.
Gérard : Et nous ?
Maxime : On fait ce qu’on peut pour vous garantir une certaine dignité et vous rendre la vie plus agréable. Bon toi déjà, tu t’en sors bien. Tu n’auras plus besoin de nous.
Gérard : Mais les autres si. Si vous coulez, ils coulent.
Maxime : Merci pour l’épée de Damoclès.
Gérard : Faut bien trancher dans le vif, non ? On ne pourrait pas manifester avec vous et c’est nous qui cassons.
Maxime : Ha bein, non ! On va dire que les travailleurs sociaux ne servent à rien et qu’ils sont laxistes.
Gérard : Vous trouvez toujours un prétexte pour ne pas oser plus.
Maxime : Gérard, vous me faites chier!
Gérard : J’aime bien quand vous me parlez comme ça.
Maxime : Ce n’est pas tout. La prochaine grève aura lieu le 11 janvier. Faudra trouver des actions coup de poing.
Gérard : Mais sans violence et sans insultes. Vous irez très loin !
Maxime : Merci pour ton soutien indéfectible ! Je vous em….

Qui est l’éduc gréviste dans cet image ? 😀

Grève nationale du secteur médico-social

Bonjour tout le monde, c’est le grand jour des revendications pour les oubliés du Ségur en ce 7 décembre. Pourquoi ? Tout simplement pour une vraie reconnaissance de nos métiers et la revalorisation de nos salaires.
Voici à peu près la liste des désagréments qui touchent la plupart des professionnels :

🟥 Salaire de misère
🟥 Postes vacants ou manque de personnel
🟥 Moyen financier en baisse ou stagnant
🟥 Manque de moyens générant une impuissance face aux problématiques des publics accompagnés
🟥 Perte de sens du métier
🟥 Management autoritaire
🟥 Remise en cause des accords sur le temps de travail
🟥 Burn out
🟥 Délais de prise de rdv interminable pour les personnes accompagnées
🟥 Mesure administrative ou judiciaire non appliquée
🟥 Licenciement ou suspension de salaire
(Liste récupéré sur la page évènement)

On le sait très bien. Pour pouvoir accompagner le plus juste possible et être aux côtés des plus précaires dans de bonnes conditions, il nous faut être disponible, en « bon état ».
Accepteriez-vous un chirurgien ivre, crevé vous opère ?
Accepteriez-vous qu’un plombier répare votre salle de bains avec des outils usées, en étant démotivé ?
Accepteriez-vous qu’un banquier s’occupe de votre compte en banque s’il est lui-même ruiné, désorganisé ?

Ce n’est hélas pas pour rien que des professionnels démissionnent et changent de métier. Pour ma part, je préfère jongler entre plusieurs métiers dont l’éducation spécialisé pour ne pas me laisser gagner par le burn-out. Hélas, je ne serai pas dans la rue pour des soucis de santé mais le coeur y est !

Je vous laisse lire le communiqué de presse :

Aucune description de photo disponible.


Bon courage à mes collègues!

Trois livres à offrir pour Noël

Bonjour tout le monde, Noël s’approche à grands pas et vous cherchez des cadeaux pour vos proches ?
Voici mes trois recueils de poésie (enfin presque, car le deuxième, vous le savez, il y a d’autres types de textes ;-).
Si vous souhaitez les commander et ne pas payer en ligne mais par chèque, c’est possible. Contactez moi sur ce mail : vivien@apprendreaecouter.com. Sinon cliquez sur l’image pour commander (seulement Sourd et Certain et Mots ailés d’un éduc).





Lors de mon année de volontariat au Sénégal (2006-2007), des écrits se sont posés au coeur de la brousse. Mon activité de bibliothécaire dans un collège était pour moi une source d’inspiration. Je relate la vie quotidienne ou laisse échapper mon imagination au rythme des chants.

Il reste 30 exemplaires




Je suis sourd et j’écris pour être à l’écoute.
A travers la poésie, des histoires, des témoignages, des réflexions sur la surdité.             
Quand vous aurez lu ce livre, vous pourrez déjouer les dialogues de sourds.

Il reste 62 exemplaires





Avec mon regard d’éducateur spécialisé, je partage mes mots en rimes et en proses avec quelques photos d’oiseaux.

Il reste 54 exemplaires


Au plaisir de vous les envoyer en cadeau 🙂 et belle semaine à vous !

[Projet 52-2021] #48 – A la tombée de la nuit

Bonjour tout le monde, pour ce thème du projet de Ma’, c’est : À la tombée de la nuit.

Tant que la nuit ne se fait pas mal, tout va bien (Vivien, dehors).

Que prendre au crépuscule, entre chien et loup. J’ai pris une photo exprès sur ce thème quand je passais vers la médiathèque de Chaponost ! Une porte, seule trace d’un château qui trônait là ! où l’on voit encore le jour mais les lumières de la ville font leur apparition !

Allez donc voir les autres participants ! CLIC !

Journée internationale des personnes ayant un handicap

En ce jour comme pour tous les autres jours, nous devrions prendre en compte chaque personne dans son intégralité, avec ses besoins, ses envies, ses rêves.
C’est avant tout une personne qui a des droits … et des devoirs.
Nous devrions pas nous centrer sur son handicap, sur ce qui le freine, mais sur ses besoins, sur ce qui peut le rendre digne, libre.
Chaque jour, chaque personne doit pouvoir vivre librement avec tous les moyens possibles mis à sa disposition (aides techniques, aides humaines, aides animalières).
Faut bien se rappeler que le handicap, c’est un frein que la société met à travers son regard, ses obstacles aux déplacements, à la communication etc.
Chaque jour, toute personne a droit au bien-être et à être le meilleur de lui-même, en fonction de ses possibilités, de ses capacités.
N’oublions que les handicaps invisibles concernent 85% des handicaps dont 15% pour le handicap moteur. Et on n’imagine pas la palette énorme qui existe dans l’expression de nos handicaps.
Ah tiens, je mets nous… et oui, j’ai un handicap de la communication mais seulement quand je me trouve dans des situations défavorables (environnements bruyants, comportements inadaptés des personnes, outils techniques de communication inutilisables, pas de sous-titrage etc.).
Chaque jour, nous devons pas être résumé à notre handicap. Ce n’est qu’un détail. Je veux dire par là que nous avons nos propres expériences, nos propres vécus, nos propres compétences.
Chaque personne a le droit d’être aimé, d’être reconnu dans ce qu’il est, d’être considéré le plus justement sans infantilisation, sans fausse charité.

Voici quelques propositions pour découvrir la variété des personnes qui ont un handicap et les solutions innovantes pour faire un monde plus solidaire.

Lpliz est l’application qui permet à des personnes en situation de fragilité et de handicap de se signaler et de demander de l’aide lorsqu’une situation devient difficile, dans l’activité du quotidien qu’elles pratiquent.

Le blog du voyage accessible en fauteuil roulant

Cafés avec des salariés en situation de handicap mental et cognitif, souvent exclues.

Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapée

Nathalie Birault, Créatrice de bijoux pour appareils auditifs

Jason, Chemama, Un gars créateur en fauteuil roulant

« un tremplin vers une vie sociale et professionnelle active pour les personnes vivant avec un trouble psychique tel que la bipolarité, la schizophrénie et la dépression sévère.« 

Média d’actualité et de référence #handisport / #paralympique

Evidemment, il y a encore pleins de choses à découvrir !

Une boucle magnétique à l’abandon

La semaine dernière, j’étais allé chercher ma carte d’identité dans une mairie de Lyon.
J’arrive à l’accueil et oh joie, je vois une boucle magnétique individuel, avec un système de téléphone à mettre à son oreille, sur le côté de la borne d’accueil.
S’en suit un dialogue surréaliste :
-Bonjour, je suis ravi de voir une boucle magnétique. Je voudrais bien l’utiliser
– Bonjour, malheureusement, on ne sait pas comment ça marche.
– Ah, c’est pourtant simple. Pourriez-vous la brancher. Je voudrais mieux vous comprendre.
– Mais vous entendez là, que voulez-vous ?
– Oui mais je vous entendrai mieux avec cette boucle magnétique.
– Vous venez pour quoi ?
– Pour ma carte d’identité mais…
– Allez à la borne pour pour prendre un ticket (puis se met à vaquer à ses occupations)

Cette mésaventure m’a bien exaspéré et ils n’ont pas compris l’importance de l’accessibilité pour tous.
Ce n’est pas tout d’avoir le matériel mais faut savoir l’utiliser et que ça a vraiment du sens. Que les personnes sourdes et malentendantes puissent accéder aux informations complètes.
Allez, je vous offre une petite vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=bfrhQgVvmSw

Dernière ligne droite pour Mots ailés d’un éduc

Bonjour à vous, lecteurs et lectrices fidèles !
Voici des cadeaux pour les fêtes de Noël. 
Merci encore à ceux qui ont contribués sur Ulule. 
Je vous souhaite de belles découvertes en majuscule :

https://fr.ulule.com/mots-ailes-d-un-educ/

Nous avons dépassés les 100% et une autre surprise vous attend si on dépasse les 130%. 
Vous avez jusqu’à ce soir, mardi 30 novembre 23h59 pour y participer ! 
Ce livre sera livré avant Noel. Un timing parfait pour un cadeau ! 

Un extrait du livre : 

Tu peux être fier de ce que tu es
Ce n’est pas de l’égocentrisme
C’est de l’affirmation de soi
Pour ancrer ta confiance dans ce que tu es.
Tu peux être fier dans tout ce que tu as vécu,
Dans les victoires, petites ou grandes.
Peu importe les regards des autres,
Peu importe les attaques verbales, les mots durs,
Tu peux être fier d’avoir dit non
Quand on ne respectait pas tes valeurs ou ton corps.
Tu peux être fier quand tu t’es relevé
Après un échec, un deuil, une mauvaise expérience.
[…]

Voici les marque-pages qui font office, entre autres de contreparties!

Colmar by night et nouvelle contrepartie Ulule

Entre mes deux journées de dédicaces, j’ai été invité à découvrir le marché de Noël. Moi qui n’aime pas la foule, j’ai été servi 😅. J’ai eu droit à un bon vin blanc chaud au miel et aux épices ! les gens de Colmar verront que j’ai mis les photos dans le désordre 😅

Et n’oubliez pas la campagne Ulule !
Nouvelle contrepartie pour les soutiens de 20 euros ou plus si on dépasse 130%!
Le poème « Je t’aimerai » avec une photo d’oiseaux sur un beau papier ! Ce poème n’est pas dans le livre 😊 donc inédit !
Je vous montrerai la maquette!
Chiche ? Chiche !
Encore 36h avant la fin de campagne :
https://fr.ulule.com/mots-ailes-d-un-educ/