La photo du mois #8 Ratée ! ou pas :

Thème: Ratée ! ou pas,
choisi par Escribouillages (http://www.escribouillages.com/)

Note de l’auteur-e: Une photographie qu’a priori on aurait mise à la poubelle mais que l’on a finalement gardée pour l’intérêt de ses défauts.

Pour ce thème, faut je regarde un peu plus dans mes archives ! Je ne promets rien.
C’est quoi une photo ratée aussi ? Une photo flou, un peu sombre ou trop de lumière ?
J’ai retrouvé cette photo et dans ma tête elle était ratée à cause du flou, mais son interêt est de voir le début de l’envol de cet oiseau !

Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Xoliv’.

Allo ? Je vous entends mal !

Bonjour tout le monde,
Comme certains et certaines le savent, je peux très bien entendre au téléphone grâce à mon appareil auditif.
Mais, vous en doutez bien, cela ne marche pas souvent quand il y a un très mauvais réseau, ou bien l’acoustique est mauvais entre les deux téléphones. Et puis surtout, si je ne connais pas la voix de la personne avec son ton et son débit.
C’est ce qui m’est arrivé hier soir. J’ai reçu un coup de téléphone d’un inconnu. Déjà, le son est étouffé et résonne un peu. Je comprends un mot sur trois. Mon interlocuteur parle un peu vite en m’expliquant son projet et comment il a eu mon téléphone. Je lui ai expliqué que j’étais sourd et je l’ai invité à m’écrire pour pouvoir répondre à sa demande correctement.
Pour l’instant, aucune nouvelle !

Bref, pour appeler au téléphone une personne sourde, en capacité d’entendre évidemment :
– Veillez à être dans un environnement calme pour ne pas avoir de bruits parasites. (Vous êtes sur un chantier ? Demandez une pause aux ouvriers, ils seront ravis).
– Parlez distinctement avec un débit tranquille. Prenez votre temps. (pas trop non plus !)
– Prenez une voix posée et pas trop bas ! (A moins que vous êtes au cimetière et que vous avez peur de réveillez les défunts, on ne sait jamais par les temps qui courent).
– Et le must, confirmez par mail les informations données. Une personne prévenue deux fois en vaut mille ! (Vivien, c’est un homme averti en vaut deux)

  • Mais Vivien, il existe d’autres moyens de téléphoner ?

Bien sûr, il existe des relais-téléphoniques tel qu’Acceo et Elioz qui font de la retranscription ou de l’interprétariat LSF,
Puis Rogervoice qui sous-titrent les appels. Il existe aussi des téléphones amplificateurs ou des systèmes Bluetooth.
Mais la technologie ne remplacera jamais le lien entre les deux personnes, et la personne sourde reste toujours sourde!

[Projet 52-2021] #36 – Ombre et lumière

Bonjour tout le monde, ce samedi pour le projet de Ma’, le thème est : « Ombre et lumière ».
Tout de suite, j’ai pensé au contre-jour et les rayons de soleil qui passent à travers !
Je me souviens de cette photo prise un fin d’après-midi d’automne, en octobre 2015 !

Je serai très curieux comment les autres participants vont illustrer ce thème :-). CLIC

Même sourd, j’ai pu le faire

Pas mal de personnes ont une vision triste sur la vie des sourds.

Et pourtant, j’en ai fait des choses dans ma vie que la surdité ne m’a pas empêché de faire ni même avec mon appareil auditif.(Pour rappel, une oreille foutue non appareillable et l’autre avec une perte de 80 db et très bien appareillée).

Je vais énumérer non pas pour me faire rouler la mécanique mais pour démontrer que tout est possible si on se donne les moyens.

– J’ai fait 8 ans de théâtre, sans LSF dont des pièces de théâtre que j’ai monté, deux seuls sur scène et une cette fois-ci en LSF il y a 12 ans. Et deux ans de clown de théâtre.
Et dernièrement ma conférence-théâtralisée « Au secours, j’ai un collègue sourd« .

– Je suis parti un an au Sénégal. Malgré le climat tropical, mon appareil auditif n’est jamais tombé en panne. Je l’avais mis chaque soir dans une boite protectrice et asséchante. Valait mieux car j’étais à 500 km de la capitale. J’avais fait mon stock de piles. Je suis tombé en panne à mon retour en France à l’atterrissage. Fallait pas en perdre une!

– Des grandes ballades en vélo dont une à 104 km dans la journée. ne jamais oublier de mettre un bandeau pour protéger l’appareil de la transpiration.

– Être deux fois directeur de camp VTT avec des ados et une fois en camp en corse. Corsé quand même!

– Avoir écrit au moins 500 poèmes et textes depuis 15 ans, et publié trois recueils dont mon livre « Sourd et certain« .

– Crée une chaine Youtube « Vivien Apprendre à écouter »

– Trois diplômes ( Licence de géographie, diplôme d’état d’éducateur spécialisé, diplôme de documentaliste). Pour les études, ce que j’aurai du quand même faire et ce qui aurait été beaucoup moins fatiguant, c’est d’avoir un micro-HF. (Il existe bien sur d’autres moyens tel que des interprètes LSF, des codeurs LPC, des preneurs de notes etc…)

Puis je connais pleins d’amis sourds qui sont chargé de communication, une qui travaille au CNRS, une qui est attaché parlementaire (j’espère ne pas me tromper) etc…

Alors, ne baissez pas les bras et faites vous entourer des personnes qui croient en vous.

Ne brisez pas les rêves de votre enfant, de votre ado. Y a toujours un moyen de se rapprocher au maximum du rêve!

Pour ma part, j’ai encore soif d’autres projets 😀

Article paru dans Santé Magazine d’Octobre 2021

Chroniques d’un éducateur #21 Amplitude horaire et fauteuil électrique en panne

Bonjour tout le monde, me voici donc de retour sur les routes de l’intérim. Depuis la semaine dernière, j’enchaine des journées de 12h dans un foyer d’accueil médicalisé que je connais très bien et que j’apprécie.
Une question me taraude malgré tout : Comment peut-on faire du bon travail et être disponible auprès des résidents quand on accumule beaucoup de fatigue avec de grandes amplitudes horaires. Je pense énormément aux soignants, aux aides-soignants qui peuvent enchainer des gardes, surtout les internes qui peuvent faire jusqu’à 60 heures la semaine. Est-ce humain ? Et vous ? Comment le gérez-vous ?
Une aide-soignante me disait : « Je le fais pour les résidents ». Comment apporter un cadre sécurisant quand soi-même, avec la fatigue, on peut faire des erreurs, moins assuré dans les gestes ?
Jusqu’à quel point dois-ton se mettre au péril au risque de fragiliser une vie familiale et même une vie personnelle ?
Ceux qui imposent ces horaires, ont-ils déjà vécu ces amplitudes de travail ?
Bref, il est nécessaire de savoir dire non et de se préserver malgré tout. Je ne ferai pas toutes les semaines sur ce que je suis en train de faire en ce moment: 39,5h en 4 jours! C’est l’avantage de l’intérim, c’est de pouvoir jongler et trouver un juste équilibre quand il le faut.

Hier, un résident a eu son fauteuil électriques en panne. Un problème de moteur. Heureusement, j’ai trouvé le mode manuel. Je n’apprends à personne mais c’est très lourd à pousser. Ce matin, je l’ai accompagné dans la cour en poussant bien faire, en faisant un sprint. Il était hilare et moins en sueur. Bien sûr, dans sa chambre, il a un fauteuil manuel, plus léger mais il sera tout aussi dépendant, car il ne pourra pas se déplacer seul. Vivement que son fauteuil soit réparé et retrouve sa liberté de déplacement.

Alors quels sont vos records d’amplitudes horaires et comment l’avez-vous vécu ?

Selfie après une journée de 12h d’affilée

Lever du soleil le 6 septembre 2021

Lever joyeuse

Pour une lumineuse

Journée remplie

Paisibles panoplies

De rencontres à désirer!

Repartir revigorer

Avec envie de donner

Sans compter

De la joie et de l’amour

Chaque jour !

Lever de soleil prise pour aller au boulot ! 12h de présence dans un foyer médicalisé à vivre