Un défi vélo solidaire pour fin mai 2023

Une belle nouvelle à vous annoncer.
Je vais me lancer un défi vélo sur deux semaines au bord de la Loire.

Je partirai de Nevers le 18 mai pour arriver à Nantes le 30 mai.
Une étape est confirmée grâce à mon premier partenaire T’Hand’hem à Orléans, le mardi 23 novembre.

Je jouerai mon spectacle « Au secours, un sourd » à chaque étape pour sensibiliser sur la surdité.
30% des bénéfices de chaque spectacle seront versés à l’assocation La pause Brindille.

Mon défi s’appelle « En selle pour s’entendre« . Vous pouvez suivre mes actualités sur ma page facebook :
https://www.facebook.com/ensellepoursentendre

Un énorme merci pour vos soutiens et à bientôt pour vous donner plus de détails sur les étapes et leurs dates.

Passage à la télé ce vendredi 23 septembre à 10h

Mission accomplie !

L’enregistrement s’est bien passé !

Je serai donc dans l’émission de France 3 Auvergne Rhône-Alpes : « vous êtes formidables » animé par Yannick Kusy ,
Demain, vendredi 23 septembre à 10h :

https://www.france.tv/france-3/auvergne-rhone-alpes/vous-etes-formidables-auvergne-rhone-alpes/

Un très bon moment et c’est passé trop vite. Merci à l’équipe 🤗!

Hâte d’avoir vos retours !

PS: pas de photos mais ça va venir 😅

PS: y aura un replay mais sans sous-titrage!
Je récupérais la vidéo puis m’occuperai de la sous-titrer 😊

J’ai déconnecté pendant 7 h, de 9h à 16h

Tu ne vas pas me croire !

J’ai réussi mon pari.

J’ai donc pu me déconnecter de 9h à 16h10.

Pas une seconde je suis allé farfouiller dans les réseaux sociaux, ni mes mails, ni whatsapp et Signal.
Nada.
Nothing.

J’avais désactivé les données mobiles et le wifi sur mon portable.
Je ne pouvais donc voir que les appels ou textos.

De 9h00 à 11h15, je suis allé à la piscine avec un espace forme pour faire du sport.

J’ai pédalé pendant 30 minutes avec un total de 10 km.
Dans le silence puisque j’ai coupé mon appareil auditif.
Il y avait d’autres personnes qui couraient sur leur tapis. Cela faisait trop de bruits pour moi. Hop, j’ai pu éteindre.
Voilà un avantage d’être sourd.

Après j’ai savouré la baignade, hammam et spa avec à la fin une petite douche froide. Au sens propre. Tout va bien. Puis j’ai commencé un nouveau bouquin pris à la médiathèque hier : « La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi… »

Puis à 12h, je me mis en route pour Ninkasi où j’ai retrouvé un pote entrepreneur, Herve GRANGE que je n’avais pas vu depuis 3 ans au moins !
J’ai découvert sa nouvelle activité qui est vraiment chouette : Formation sur la gestion d’un smartphone entre les jeunes ados et parents !

Pas de manque encore. A peine une envie d’avoir de vos nouvelles.

13h30, fin du resto et visite du bureau d’Hervé, je me remis en route en vélo et me baladais sur les routes de campagne. Cela m’avait fait un bien fou. Je me suis mis à contempler les vergers, les monts du lyonnais et au loin, le massif du Pilat.

14h30 : Retour à la maison. J’avoue que je n’étais pas pressé de rentrer. Je me mis au lit avec mon bouquin pour ensuite faire une sieste jusqu’à 16h05.

J’avais donc gagné mon pari. J’ai tenu jusqu’à 16h !
Je pris mon temps pour me connecter puis regarder mes mails et Linkedin.
Oh pétard, j’en avais des mails et notifications à trier ! 😅

Bref, cela m’avait fait un bien fou, c’est vrai.
Je pense que je faire refaire ça régulièrement, au moins une fois par mois.
Et là, je ne vous préviendrai pas ni ne vous ferai de compte-rendu.

PS : Demain matin, je t’annoncerai une excellente nouvelle! 😁

Humour et handicap, c’est compatible ?

Humour et handicap, c’est compatible ?

C’est déjà difficile au quotidien, on ne va pas en rajouter une couche en restant sérieux, n’est-ce pas ?

Alors, aujourd’hui, je te fais découvrir 14 personnalités qui ont fait de leur handicap une source d’humour !

T’en connais combien ?

Bref, aujourd’hui, je t’offre de l’humour par ceux et celles qui sont concernés par le handicap, et tu vas voir, il y a du level :

🏃 Adda Abdelli : Un gars qui te fait marcher à tous les coups. (Il m’a préfacé le livre « Sourd et certain ». Il est dans la série Vestiaires sur France 2 et auteur « Comme sur des roulettes »

💃 Caroline Le Flour : Elle a un spectacle qui décoiffe « La chauve sourit » « Mon cancer va vous faire mourir de rire ». Elle a un livre aussi « Le complexe du trampoline ». (que je n’ai toujours pas lu, la honte)

🏊 Philippe Croizon : Un gars survolté (si vous ne le connaissez pas, les bras m’en tombent. Il fait un super duo avec Charlotte Dhenaux. Il a écrit « Pas de bras, pas de chocolat ».

💇CARIOU Marie-Aude alias MAK : une Normande qui nous fait piler de rire avec son spectacle : « Comme tout le monde, à un poil près »

🛀🏼 Krystoff Fluder : avec son spectacle « Je suis noir, et alors ?

🙇🏼 Stéphanie Binon : Elle a un spectacle qui roule d’enfer : « One woman sit ut show » => Une belge qui habite dans le sud de la France 😀

🎭 Guillaume Bats : Un gars qui nous fait tordre de rire !

🐦 Quentin Ratieuville : Un tout jeune comédien qui a de l’avenir !

💪 Geoffrey Bugnot : avec son spectacle « Geoffrey dérape ».

👸 Double A avec son « spectacle de MAAlade »

🙆 Lilia Benchabane : Elle nous fait voir de toutes les couleurs

👴🏿 Gérard LEFORT : Un comédien qui accumule les handicaps et vous allez l’adorer !

💪 Valentin Reinehr

👀J’espère n’avoir oublié personne !

J’ai failli être SDF au Portugal

J’ai failli être SDF à Porto !

Heureusement mon côté « multi potentiel » m’a permis de sortir du pétrin.

Attends, je t’explique !

J’étais donc au Portugal une semaine en 2008. J’y étais allé pour une ordination d’un ami capverdien rencontré au Sénégal en 2007. Chez les Spiritains exactement !

J’en avais profité pour un tour en passant par Porto, Braga, Guimarães sous des trombes d’eau ! Et ce fut à Viano de Castello que j’ai perdu mes papiers. Comment ? Aucune idée. J’avais rebroussé chemin pour voir où je les aurai fait tombé.

Nada.

J’avais perdu mon chapeau aussi dans l’action. Mais ça c’était dérisoire.

Sans paniquer, je suis allé au commissariat de police pour avoir une déclaration de perte de papiers.
Ne sachant pas parler portugais et très peu anglais, je me débrouillais comme je pouvais. Et en plus, je comprenais très mal mon interlocuteur. Un dialogue de sourds.
Finalement, j’avais réussi à avoir le papier.

Mais… deux jours après, à Porto, je voulus reprendre l’avion. A l’embarquement, il ont refusé mon papier qui n’était pas valable. Il fallait que je passe par mon consulat.
Mon vol fut retardé de 24h.

Un peu dépité et esseulé, je me mis en action pour résoudre le problème au consulat. J’ai été très bien accueilli. pas de problèmes majeurs. Enfin, dans mes souvenirs.

Où dormir ? Telle était la question. Mon budget était réduit à zéro.
Au culot, je téléphonais à la communauté spiritaine de Porto.
Ajuda ! A l’aide !
Ils purent m’héberger sans soucis.
Je fis connaissance d’un prêtre irlandais et me fis découvrir pour la première et dernière fois un Irish coffee.

Et le lendemain matin, j’en profitai pour découvrir le bord de mer que j’avais pas encore fait.

Mon expérience m’a appris la patience et la prise de recul face à une situation d’urgence. Bon, je reconnais, je n’étais pas en grave danger. Je n’étais pas perdu dans la brousse entouré de lions et de serpents.

Et toi ? T’es tu déjà retrouvé en galère à l’étranger ? Comment t’as géré ?