Un défi vélo solidaire pour fin mai 2023

Une belle nouvelle à vous annoncer.
Je vais me lancer un défi vélo sur deux semaines au bord de la Loire.

Je partirai de Nevers le 18 mai pour arriver à Nantes le 30 mai.
Une étape est confirmée grâce à mon premier partenaire T’Hand’hem à Orléans, le mardi 23 novembre.

Je jouerai mon spectacle « Au secours, un sourd » à chaque étape pour sensibiliser sur la surdité.
30% des bénéfices de chaque spectacle seront versés à l’assocation La pause Brindille.

Mon défi s’appelle « En selle pour s’entendre« . Vous pouvez suivre mes actualités sur ma page facebook :
https://www.facebook.com/ensellepoursentendre

Un énorme merci pour vos soutiens et à bientôt pour vous donner plus de détails sur les étapes et leurs dates.

Passage à la télé ce vendredi 23 septembre à 10h

Mission accomplie !

L’enregistrement s’est bien passé !

Je serai donc dans l’émission de France 3 Auvergne Rhône-Alpes : « vous êtes formidables » animé par Yannick Kusy ,
Demain, vendredi 23 septembre à 10h :

https://www.france.tv/france-3/auvergne-rhone-alpes/vous-etes-formidables-auvergne-rhone-alpes/

Un très bon moment et c’est passé trop vite. Merci à l’équipe 🤗!

Hâte d’avoir vos retours !

PS: pas de photos mais ça va venir 😅

PS: y aura un replay mais sans sous-titrage!
Je récupérais la vidéo puis m’occuperai de la sous-titrer 😊

Le handicap, un frein à la créativité ?

Le handicap n’est pas un frein aux compétences ni à la créativité.

Ce sont les situations qui peuvent nous entraver ou nous faire dépasser.

Quand j’étais au collègue, j’étais rejeté par mes pairs à cause de ma surdité.
Je me réfugiais dans la bibliothèque à chaque fois qu’elle était ouverte. Je dévorais les bandes-dessinées, les romans et surtout les récits d’aventures, d’explorations, les atlas.

A 10 ans, je connaissais par coeur les capitales du monde et je m’amusais à dessiner des pays légendaires avec régulièrement des hautes montages, des volcans entourés d’océans.

A 14 ans, j’avais écrit un roman, une histoire d’un berger egyptien pendant la seconde guerre mondiale. J’ai perdu le manuscrit lors d’une soirée pluvieuse. Oui, c’est précis, je sais. Une expérience un peu humide.
Cela ne m’a pas refroidi. j’ai continué à écrire des histoires, des proses, des poèmes.

Au lycée, j’ai découvert le théâtre. Mais étant peu reconnu par mes pairs, je n’eus que des seconds rôles. Un soldat obéissant dans « Antigone » de Jean Anouilh. Un médecin bossu dans « Les poissons rouges » de Jean Anouilh, encore! Et enfin un autre médecin dans « Le père Noël est une ordure ».

Après mon bac littéraire, j’ai fait ma licence de géographie. A la fac, j’ai eu l’énorme chance de faire des ateliers théâtre au Théâtre des Carmes avec le grand André Benedetto, le fondateur du « Off » du festival d’Avignon.

Grâce à lui, j’ai eu des rôles plus intéressants. Et surtout il m’a donné l’envie d’écrire des pièces de théâtre; j’en ai écrit deux en 2001 et 2002. je n’ose pas te dire les titres.

A Nantes, en 2003, après avoir été licencié pour insuffisance professionnelle, J’ai écrit un seul sur scène « Le bruit du silence ». J’ai passé le Bafa option handicap. J’avais aussi crée un petit spectacle de marionnettes avec une chaussette !

En 2007, lors de mon volontariat au Sénégal, j’ai écrit tous les jours ou presque. J’en ai fait un recueil de poèmes 5 ans après : « Murmures de la brousse sénégalaise. »

Bref, je pourrai continuer mais je voudrais revenir au cœur de mon propos.

Mon handicap ? On s’en fout.

Il ne m’empêche pas de créer, puis de prendre mon temps d’accomplir mes rêves, de rester sourds à ceux qui me disent que je ne vais pas arriver.

J’ai mis 20 ans à accomplir un de mes rêves : Sensibiliser par le théâtre sur la surdité.

J’aurai pu le faire plus tôt mais sans doute, il a fallu que je vive d’autres expériences et cela m’a forgé. Oui j’ai ramé mais cela en vaut la chandelle.

Alors, s’il te plait, toi qui a un handicap, ne te freine pas. Tout est possible !

PS : Photo prise en 2005 à Tourcoing!

Peux-tu tout comprendre en lisant sur les lèvres ?

Pour tout te dire, je ne comprends pas tout mais entre ce que j’entends et l’expression du visage et le contexte peut m’aider. Je fais beaucoup de suppléance mentale, c’est dire que je tente souvent de deviner le sens de la phrase.
Parfois, je répète ce que j’ai entendu pour être sûr.

Il y a l’ALPC (Association nationale pour la Langue française Parlée Complétée) qui organise beaucoup de stages, d’ateliers pour apprendre à coder, donc à mieux comprendre la parole. Il soutient aussi les familles et forme les parents et professionnels.

J’avoue que pour ma part, je ne l’utilise pas mais j’aurai pu m’en servir en étant enfant.

Alors, prêt à coder ?

4 expressions à ne pas utiliser avec un sourd !

A tes risques et périls

Sauf si on se connait bien et qu’on s’entend ! 😋

. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd

. Mieux vaut être sourd que d’entendre ça 

. « Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre » ou « Faire la sourde oreille »
=> Je déteste cette expression ! Va comprendre pourquoi !

. « Un vrai dialogue de sourds »
c’est plus envers les entendants cette expression ! 😜

Il n’y a que les sourds ou personnes qui ont un handicap qui peuvent les employer. Enfin, cela dépend. Tout est dans la mesure et avec qui on utilise ces expressions.

As-tu déjà fais des bourdes ?
Genre « Tu vois ce que je veux dire » à un aveugle. Je le fais avec mon beau-frère aveugle pour le taquiner et c’est réciproque. Ou bien « ça marche » à une personne en fauteuil roulant.

8 films avec des personnages sourdes

As-tu déjà entendu parler des films autour des sourds ?

Voici une occasion d’enrichir ta filmographie pour cet été.
J’ai sélectionné 8 films à partir de 2010 dont certains sont joués par des acteurs et actrices sourdes.

Pour info, je n’ai pas vu la famille Bélier mais ayant vu des extraits, j’ai trouvé que c’était trop caricatural. C’est juste mon point de vue. Il parait que son remake « Coda » est beaucoup mieux.

Bonne découverte à toi

Et toi ? Tu en connais ? Qu’en as-tu pensé ?

Je joue en première partie ce soir à Paris

C’est le grand jour.
Je vais monter sur les planches.
(Pas de la Méduse, hein ?)
Mais quoi encore ?

Juste 8 mn de stand-up pour rire de la surdité.
Plutôt rire de ma vie quotidienne d’un sourd.
Pour déjouer les malentendues avec humour.
Se donner avec plaisir et spontanéité.
En première partie du spectacle de Caroline Le Flour Officiel

Mais où ?
Au théâtre de Dix heures à Paris.
A quelle heure ?
Ce soir, jeudi 19 mai à 20h.

Venez profiter aussi du spectacle « La Chauve Sourit »!
Après, cela sera avec plaisir d’échanger avec vous, à la sortie du théâtre :
Il reste de la place, vous pouvez encore réserver : https://www.billetweb.fr/shop.php?event=la-chauve-sourit&multi=237

Mission accomplie avec Ouverture de champ

Mission accomplie
Bilan de la soirée ?

Ce fut un très bon moment avec mes collègues, avec de belles prestations.
J’ai beaucoup apprécié aussi la qualité des interprètes. Un jeu s’était créé entre nous et eux, une vraie complicité apprécié du public.

Pour ma part, je me suis surpris à dérouler en écoutant les rires du public. J’ai osé improviser et je ne me suis pas perdu dans mes idées. Je me suis même étonné à ne pas être submergé par les émotions.

Une pensée à un spectateur qui a fait un malaise au cours de la soirée. Tout le monde a agi dans le calme et professionnalisme, surtout Marjolaine qui jouait à ce moment-là sur scène.

A la fin de la soirée, au cocktail, j’ai pu retrouver Gwénaëlle Briend ainsi que Stéphane RIVIERE avec plaisir et nos échanges furent brèves car j’entendais mal à cause du brouhaha ! J’avoue que je rame toujours à ces occasions conviviales. Un peu paumé dans le maelström sonore.

Au final, ce fut une très belle expérience et j’ai hâte de rejouer.

Merci à Ladapt pour leur accueil !
Merci à Adda Abdelli pour l’animation.
Merci à Jo Brami, Mak Commetoutlemonde, Caroline Le Flour, Marjolaine Pottlitzer, Nacer Zorgani et Valentin Lebot !
Merci aux interprètes Igor Casas et Carlos

Pourquoi je sensibilise sur la surdité ?

Selon toi, pourquoi je continue de sensibiliser sur la surdité ?
J’ai trois raisons pour cela…

➡️ Quand j’avais 10 ans, je m’imaginais mourir jeune car je ne connaissais pas d’adultes sourds. J’ai aujourd’hui 40 ans et toujours vivant. Tout au long de mes dernières années, j’ai toujours eu la préoccupation de sensibiliser et de me rendre visible pour d’autres jeunes sourds et leurs parents.
✍️Comment ? Par mon blog, ma chaine YouTube, mes livres et maintenant par le théâtre ! Je garde toujours en mémoire une rencontre, une graine pour ma vocation de conférencier !
👇

➡️ Lors d’un voyage en TGV, entre Toulouse et Bordeaux en 2003, j’avais en face de moi un jeune sourd de 10 ans qui signait avec sa mère. Cette dernière était assise à ma droite. Je fis quelques signes avec le jeune. Il était tout étonné quand je lui disais que j’étais sourd et appareillé. J’échangeais oralement avec sa mère.
💪 Cette dernière me lança une phrase qui sera gravé dans ma mémoire : « Nous avons besoin des personnes comme vous pour nos jeunes »

➡️ Lors d’un parcours Orientation de Co Naissances en 2016, un an après mon burn-out, j’ai fait une relecture de ma vie, de mes talents, de mes rêves. Mes collègues m’ont soutenu dans mon projet et ce fut réciproque. Il me fallait allier ma passion du théâtre et sensibiliser sur le handicap par l’humour.

✅ C’est en cours avec déjà 37 représentations dans des entreprises, associations, forums, collectifs d’entreprises.

Et toi ? Comment as-tu choisi ton métier ?

Comment communiquer avec un sourd ?

Comment communiquer avec un sourd ?
Avec des aides techniques.
….
🤗Déjà on sourit et on dit bonjour avec ses yeux.
C’est déjà la base !

🧐 Je t’explique tout dans le carrousel (enfin, presque car la liste n’est pas exhaustive)

J’aborderai la langue des signes ni la LPC dans un autre post !