Dialogue de chambre

Max : La ola, Robert, comment as-tu dormi ?
Robert : J’ai mal à mon petit orteil.
Max : Au point tu en es…
Robert : Oh ça va !
Max : Alors, douche ou toilette au lit ?
Robert : Douche intégrale.
Max : Tu prends des risques. Rasage avant ? C’est toi qui décide.
Robert : Je suis négligé ?
Max : Tu es toujours séduisant, ça ira !
Robert : Envoie le palan !
Max : Laisse moi le temps de te sangler, aussi ! Et de m’organiser.
Robert : Oh oui, j’aimerais ne pas rester nu en l’air pendant que tu prépares le lit.
Max : Ah bon ? Tu ne confondrais pas avec un autre intérimaire ?
Robert : Pas beau de balancer tes collègues
Max : Je me défends, nuance ! Tu peux m’accuser de tout mais pas de négligence.
Robert : Je me plaindrai pour ton humour douteux !
Max : Là, tu peux ! Mais ton fauteuil électrique est en panne. Faudra attendre un peu !
Robert : Je suis au courant.
(Après la douche)
Max : Alors quelle chemise veux tu ?
Robert : La grise à pois rouges.
Max : Je ne la vois pas dans tes affaires.
Robert : Tu es aveugle en plus d’être sourd !
Max : Je l’entends pas de cette oreille. Ah si, vu.
(Habillage et remise au lit pour mettre le pantalon)
Max : Bon, maintenant, tu te démerdes de mettre tes bas de contention.
Robert : Mais eeuuuuh…
(Mise du collant et pantalonnage)
Robert : Pantalonnage ?
Max : Oui, j’aime bien inventé les mots. T’as compris le principe, je suppose ?
Robert : Presque.
Max : Allez, c’est tout bon. Il ne me reste plus qu’à t’installer sur le fauteuil électrique.
Robert : Je croyais qu’il était en panne.
Max : Tu as bien suivi. Mais l’ergo va passer dans 3 minutes et tu devrais pouvoir circuler en toute liberté !
Robert : Oh joie !
(Mise en fauteuil après un temps d’accompagnement de 45 minutes)
Max : Et voilà, c’est tout ! Plus besoin de rien ?
Robert : Nan, ça va ! Merci.
Max : Très bien, à tout à l’heure !

(Dialogue presque fictif 😀 – ça va me manquer tiens. Formation LSF tout le mois d’octobre et reprise d’intérim en novembre)

Connaissez-vous… La Pause Brindille ?

Bonjour tout le monde,

Je souhaitais vous présenter la Pause Brindille !
Mais qu’est-ce donc ?
C’est un réseau de jeunes aidantes et aidantes qui propose un service d’écoute, des temps conviviaux, des temps de sensibilisation. Sur leur site, vous pourrez trouver des vidéos témoignages pour mieux comprendre le quotidien des jeunes aidantes, aidants.
Mais qui sont ces jeunes ? Ce sont des enfants, des adolescents ou jeunes adultes qui prend soin d’un proche malade ou en situation d’handicap. Ils sont invisibles et ils agissent au détriment de leur jeunesse, de leur vie mentale et vie sociale.

Et pourtant ces jeunes ont aussi le droit d’avoir du répit, du temps pour eux, pour penser à leur vie.

La Pause Brindille est reconnu par le ministère comme le deuxième réseau des jeunes aidants et aidantes, après Jade.
Je connais très bien la directrice qui est maman de deux enfants, dont une en situation d’handicap. Elle a vécu les situations d’isolement, de fatigue extrême et d’inquiétude que peuvent vivre les jeunes aidantes et aidants.

Mais Vivien, pour ceux et celles qui accompagnent des proches lourdement malades et lourdement handicapées ?
Cela veut dire quoi lourdement ? Chaque situation est vécue différemment et on ne peut pas comparer la lourdeur du quotidien en fonction du niveau du handicap (mental, psychique, physique, cognitif, sensoriel). Tant que ça impacte le quotidien, ça a son importance. Et surtout comment ils vivent aussi sous le regard des parents ou des grands parents.

Allez donc consulter leur site : https://lapausebrindille.org/
Et puis leur page facebook pour leur actualité très riche : https://www.facebook.com/lapausebrindille

Je les soutiens bien évidemment et souhaite aux jeunes de pouvoir se reconnaitre en tant qu’aidants, aidantes et de souffler.


Les 7 chemins qui mènent à Apprendre à écouter – 1

J’ai vu ce type de proposition d’article très sympa chez Blogosth. C’est repérer finalement 7 critères originaux ou principaux qui ont permis aux visiteurs de venir sur mon blog depuis le début.

Thomas Rahandraha

Un poète malgache qui revient souvent dans les termes de recherche. Je l’avais évoqué une fois car j’ai fait jouer un de ces textes par 8 collégiens au Sénégal. Oui, quand j’étais volontaire avec la DCC en 2006-2007 :
Souvenirs du Sénégal : Déclamation d’un poème
J’avais filmé leur prestation mais malheureusement, le film se trouvait sur une carte SD qui s’est abimé par la suite.

Ce sont ses jeunes. Seul souvenir photo que j’ai d’eux.

Lecture et liberté

Ce n’est pas étonnant puisque j’évoque pas mal dans mes écrits la question de la lecture. Lire donne des ailes, des outils pour se sentir plus libre dans ses pensées, dans ses idées, dans ses rêves.
Lire fait un bien fou. Impossible pour moi de ne pas lire avant de dormir.
La lecture, une porte ouverte vers la liberté

Je sais, je n’ai pas résisté à remettre cette photo !

Sourd oraliste

Ce n’est pas vraiment étonnant vu que je suis sourd oralisant appareillé. Je préfère dire oralisant qu’oraliste, car le terme oralise est, à mon sens, péjoratif. Celé réfère à une histoire de l’oralisation des enfants sourds qui a été mal vécu. Mon objectif est d’arrondir les angles et témoigner que maintenant, les méthodes ont changé et que l’oralisation est complémentaire avec la langue des signes francçaise et la langue parlée française complétée (ce dernier est une aide à la lecture labiale, pas une langue 😉 )
Sourd oraliste ? Sourd signeur ? (Il est un peu démodé ce texte, je trouve 😀 )

Note à moi-même : Prendre en photo mon appareil auditif dans un autre environnement !

Message d’amour

Effectivement, j’ai quelques poèmes d’amour et ce n’est pas étonnant que l’on tombe sur mon blog. L’amour est primordial dans nos relations. Je parle de tout type d’amour, hein ! Mais surtout de l’amour qui respecte, qui prends le temps, qui dynamise, qui prends pas patience.
C’est surtout le texte « Je ne t’oublie pas » qui revient souvent dans les critères de recherche !

Outils Travail social

On change de domaine et pas le moindre. Normal, vu que je suis éducateur spécialisé et j’en ai écrit des textes sur le social, sur mes expériences d’éducateur. Dans ce métier, comme dans tant d’autres métiers, on a besoin d’outils pour travailler. Besoin de la matière grise et de la matière première pour concrétiser nos actes de la vie professionnelle.
Voici le texte qui revient le plus souvent :
Boite à outils d’un travailleur social

Photo de Anete Lusina sur Pexels.com
(Oui, c’est rare que je ne prenne pas mes photos pour illustrer)

Handicap visible

Ah bon ? Pourtant la surdité est un handicap invisible. Et les handicaps invisibles concernent 85% des handicaps. Comment cela se fait-il que ce terme est utilisé pour venir sur mon blog ! Certes, j’ai bien évoqué tout type de handicap surtout quand je bossais dans des foyers d’accueils médicalisés avec des adultes IMC.
Handicap visible ou invisible ?

Faire l’amour avec un sourd

J’avoue que cela m’a fait rire en voyant ce critère parce que j’ai pourtant pas écrit un Kamasutra pour personnes sourdes. Une personne sourde, dans le domaine de l’amoir est comme tout autre personne, avec un corps et des émotions. Puis chaque personne sourde est unique, très différent selon son histoire, son vécu. Comme chaque humain de notre planète!
C’est sans doute ce texte qui revient avec ce critère :
Couple sourd / entendant, un challenge ?

Dis, tu m’écoutes ? Youhou ?

Conclusion

Cela reflète bien l’image du blog, de mes centres d’interêts! Manque juste les oiseaux avec les photos 😀

Est-ce que cela vous a plu ?
Et vous ? Comment êtes-vous arrivé sur ce blog ?

9 blogs à découvrir

Bonjour tout le monde, je souhaite partager avec vous 9 blogs à découvrir. Pourquoi 9 ? Parce que la mise en page est plus facile et plus agréable 😀 !

Bref, voici 9 blogs qui méritent d’être connus allant de la photo notamment, mais aussi très divers et variés sur des réflexions autour de l’hypersensibilité, et de la cuisine. Je sais, je m’intéresse à beaucoup de sujet.
Pour les découvrir, cliquez sur l’image :-).

Voyage au coeur des plumages
Des chouettes photos d’oiseaux, essentiellement !

Du côté du Teich
Avec Marion B. avec des belles photos de la région bordelaise.
La maman fière
Blog sur la maternité, la parentalité
Et témoignages de vie d’une maman
Les Saveurs en Folie
Blog de recettes de cuisine simple, bien sympathiques et originales.

Plumes, pointes, palettes et partitions
Blog artistique de Lisa Scaparetti

Lune démasqué
Blog de témoignages et de psychologie.

Flanel, le chat voyageur
Un blog de voyages vu à travers les yeux d’un chat 😀

Alexandros Stamatiou Photos
Le monde, en photos, vu par un Crétois

Crevette de Mars
Blogueuse ayant une IMC, très bavarde, faisant part de son expérience au quotidien.

Alors les connaissiez-vous tous ?
Et vous ? Qui pourriez-vous me faire découvrir ?
Pour l’instant, je connais peu de bloggeurs dans le champ du handicap et même dans le champ du social. Ou bien, je cherche mal! Je suis donc preneur !

Chroniques d’un éducateur #10 Quand vient la nuit (conte)

Il était une fois… deux fois, plusieurs fois même, un évènement invisible de tous se produisait dans la chambre de Gaspard. Gaspard était un jeune homme tétraplégique et qui ne parlait pas. Il était fin et musclé, et son visage était doux, serein.
Il souriait au moindre présence d’un soignant ou d’un éducateur qui faisait de l’humour.
Chaque soir, quand il fut couché sur le ventre, sans drap selon ses habitudes, il écoutait au loin le couloir s’échapper les pas de la personne qui l’a mise au lit. Les lumières s’éteignaient à part une veilleuse rouge, signe d’une présence urgente si besoin. Il respirait tout doucement, paisible. Il fit un grand sourire, heureux du tour qu’il joue au monde.
Il ferma ses yeux, puis se redressa grâce à ses bras. Il s’assit et fit des abdos puis des étirements. Il prit la télécommande sur la table de nuit et alluma la télévision. Sans le son pour ne pas éveiller les soupçons.
Il savait que le veilleur ne passerait que dans 45 minutes lors de son tour.
Mais ce soir, il allait vivre un moment le plus magique qu’il soit. Beaucoup plus que les autres soirs.
Assez suffisant pour s’échapper dans son univers. Il s’envola vers la télévision puis fut aspiré.
Il atterrit au milieu d’une arène immense, plus grand que le Colisée, illuminée par des centaines de projecteurs.
Les gradins étaient remplis de gens de tout handicap.
Des sourds dansaiet au son de la musique.
Des aveugles envoyaient des boules de peinture au milieu de l’arêne.
Des paraplégiques qui fit la hola des milliers de fois.
Toute différence n’était pas un problème. Tout le monde fit la fête.
Gaspard, lui, c’était le chef d’orchestre de tout ce monde pour ce soir.
Au dessus de lui, un énorme écran lui indiquait le temps qui lui restait.
Mais le temps était infini pour lui. Chaque seconde durait une heure.
Il allait pouvoir en profiter au maximum et ce soir, c’était son heure de gloire.
Il avait son moment pour mettre sa passion à fond.
Des voix s’élèverent pendant qu’il lèvait sa main gauche.
Puis des tambours, des trompettes.
Une splendide harmonie remplit l’arêne et fit vibrer le sol.
Gaspard avait les larmes aux yeux. De joie. De jubilation.
Les minutes s’écoulaient délicieusement.
Puis vint le temps de partir.
Il salua, remercia en envoyant des baisers.
Silence. Tourbillon.
Il revint au lit, sur le ventre, les yeux fermés, le sourire aux lèvres.
Une porte s’ouvrit.
Le veilleur regardait discrètement et s’étonna toujours de voir Gaspard endormi, avec un visage lumineux.
Gaspard goûtait chaque nuit pour mieux vivre ses journées dans son fauteuil électrique.

FIN

Tu peux être fier

Tu peux être fier de ce que tu es
Ce n’est pas de l’égocentrisme
C’est de l’affirmation de soi
Pour ancrer ta confiance dans ce que tu es.
Tu peux être fier dans tout ce que tu as vécu,
Dans les victoires, petites ou grandes.
Peu importe les regards des autres,
Peu importe les attaques verbales, les mots durs,
Tu peux être fier d’avoir dit non
Quand on respectait pas tes valeurs ou ton corps.
Tu peux être fier quand tu t’es relevé
Après un échec, un deuil, une mauvaise expérience.
Tu peux être fier de ta joie qui rayonne,
De ton rire qui nous désarçonne,
De ton sourire malicieux qui nous cueille,
De ton humour qui relativise tout handicap.
Tu peux être fier des réussites que tu as pu vivre
Même si les autres ne le voient pas.
Tu as le droit d’être fier,
Une fierté qui n’écrase pas l’autre.
Tu peux être fier car tu sais être bienveillant.
Et surtout tu oses être toi-même
Et de ne pas essayer d’être comme les autres.
Tu peux être fier car tu nous apprends à être fier,
A reconnaitre notre authenticité à travers la tienne.
Et lors tes coups de blues, tes coups de mous,
N’oublie pas cette fierté que tu as et que tu as eu.
Et tout ce que tu as pu vivre.


Texte ecrit suite un remplacement dans un foyer d’accueil médicalisé, après des soins avec un jeune très dépendant mais souriant, avec beaucoup d’humour.

C’est ainsi

C’est ainsi qu’il voudrait jouer.

Jouer avec ses mains sans danger

Prendre des risques en rêvant

Et créer en grandissant, s’élevant

Pour atteindre une joie jubilatoire.

Je vis. Ce n’est pas rédhibitoire.

C’est ainsi qu’il voudrait courir.

Courir avec ses jambes tordues

Sans risquer de tomber et souffrir,

Sous des regards détendus. 

Dylan est son nom à vie

Déjà connoté loin des envies.

Il voudrait bien s’appeler autrement

Pour fuir des préjugés, des gens

Qui ne veulent pas accepter la différence.

C’est ainsi qu’il voudrait chanter.

Chanter avec ses logorrhées

Et ses bruits de bouche courbée.

C’est ainsi qu’on voudrait le regarder.

Le regarder à travers ses yeux.

Et son sourire malicieux

Je respire. C’est une nécessité.

C’est ainsi qu’il voudrait faire de la musique.

Composer dans sa tête et diriger

Si on lui donne des outils basiques

Pour ne plus être déranger.

Ne baissez pas les bras.

Continuez, persévérer.

Je vaux la peine d’être aimé.

Merci. Tout le temps je vous le dirai.

Texte écrit en 2014. Copyright VL 🙂

T’es sourd ou quoi ? – SEEPH

Après InVersion, Talentéo est fier de diffuser la web série « T’es sourd ou quoi ? » à l’occasion de la #SEEPH2019 !

Un projet co-écrit, co-produit, co-imaginé et coloré par L’Agence T by Talentéo et Vivien Laplane alias Vivien Apprendre à écouter

A découvrir sans plus tarder !

1er forum Handicap et enfance à Mornant (69)

Quel est mon projet avec eux ?
Je les soutiens dans le comité de pilotage puis j’interviens en tant que acteur et auteur. Je tiendrai un stand pour mon livre et je jouerai en exclusivité ma future pièce de théâtre sur la surdité le matin à 11h15 !
Un sacré projet en vue avec une équipe de feu!

71498056_2165501853555761_2310505127494025216_n

Je vous invite à découvrir au près cet événement sur cette page : https://www.facebook.com/events/462190444382177/