Urgent de rire

N’oublions pas de rire!
C’est la musique de l’âme.
N’oublions de rire
Même de larmes.

Même si la noirceur nous envahit,
Rions coûte que coûte
Et surtout avec d’autres personnes,
Même un inconnu pour se sauver,
Pour sauver l’humanité qui est en nous.
Rire pour libérer nos énergies refoulés.
Vite, rions, rions sans retenue
En faisant travailler nos zygomatiques.

Libérons notre spontanéité,
Laissons resurgir la simplicité
De rire, d’user de l’humour
De l’autodérision sans détour.

Vite, sourions, rions
Malgré les tracas, les souffrances.
L’un n’empêche pas l’autre.
Même si je ne te connais pas.
Je voudrais rire avec toi.
Sans appréhension, sans préjugés.
Juste pour le plaisir, juste un bonheur
Qui peut s’inviter à tout moment.
A partager sans modération.

[Projet 52-2020] #38 – Carte postale

Bonjour à chacun et chacune, alors ce samedi c’est Carte Postale pour le thème du projet de Ma’.

J’ai tenté de trouver mes vielles cartes postales mais je n’en ai point trouvé ! Ou bien de prendre en photo de haut les cartes postales reçues depuis quelques années ! Dans un carton au garage je crois oups !

J’ai choisi alors ma dernière carte postale que j’ai reçu début septembre ! C’était pour une commande de mon livre, et non elle ne vient pas directement de Rome. Sans doute, comme cette personne, vous avez des cartes postales que vous n’avez jamais écrite et dont vous vous servez pour autre chose 😁!

Alors quels sont les cartes postales des autres participants ?

Pont du diable à Vérines

Quand sur la carte, j’ai vu « Pont du diable » avec une étoile. Je me suis dis « Chouette »! Ce n’est pas par tentation ou une volonté de donner mon âme au diable. Je savais juste que ça serait un joli pont en pierre. Et je n’ai pas été déçu.

Malgré les nombreux périls auxquels le village de St Marcellin en Forez a du faire face, le village recèle de trésors architecturaux comme le Pont du diable, classé monument historique depuis 1921. Il est l’un des ponts les mieux conservés du Forez.
Il se situe à quelques kilomètres du bourg, au lieu dit Vérines. C’est un pont haut et étroit à deux arches datant du XIVème siècle. La Mare est la petite rivière qu’il enjambe. Ce pont semble mener nulle part. Pourtant il a facilité les communications entre la plaine et la montagne car plusieurs voies convergeant vers lui. On pense qu’il facilitait le passage des mulets chargés de chaux extraite à Sury-le-Comtal, en direction du Velay. On n’explique pas autrement la présence d’un pont qui n’était pas vraiment nécessaire au franchissement d’une rivière de cette taille sauf en période de crues, la Mare est une rivière assez capricieuse.
Classé Monument Historique en 1921, le Pont de Vérines connu sous l’appellation « Pont du Diable » ou « Pont Peyrard » franchit La Mare, rivière à régime torrentiel, au débouché des Monts du Forez. Formant un dos d’âne et composé de deux arches, son élan au-dessus de l’eau est impressionnant . L’avant bec de la pile était destiné à réduire les remous et à dévier les corps flottants. Sa hauteur peut indiquer le niveau des crues autrefois.
Ce pont est mentionné dans une charte du Forez au XIVème siècle sous l’appellation ‘pont nouveau’ et devait donc remplacer un plus ancien. Des moulins existaient au même endroit, leur association avec des ponts étant très fréquente au Moyen-Age. Cependant, nous ignorons leur dispositif d’origine ainsi que leur relation avec le Pont de Vérines. Selon toute vraisemblance ce dernier assurait la mise au sec d’un chemin utilisé pour le commerce de la chaux entre Saint-Marcellin-en-Forez et le Velay

Source : https://www.loiretourisme.com/fiche/43542/le-pont-du-diable

Alors connaissez-vous d’autres pont du diable ? (Oui, j’en connais une en Ardèche déjà à Thueyts)