Prestation réussie à l’Arbresle avec la MJC

Mission accomplie malgré ma fatigue !

Hier à 17h, Un public de 80 personnes m’a accueilli chaleureusement, de 8 ans à 88 ans !
C’était à l’Arbresle dans le cadre du festival des conférences gesticulées, organisé par la MJC de l’Arbresle.

Il y avait même des jeunes adultes d’un foyer de vie qui était venu.

Sur scène, je me suis régalé. Je me suis dépassé après m’être pris une journée de pause dans la nature.

Après un temps d’apéro, nous avons échangés au moins 30 mn.
Des questions concrètes ont posés par des enfants :
– Comment fais-tu pour entendre là sonnette, le four ?
– As tu eu des amis quand t’étais jeune ?

Puis d’autres questions plus poussées :
– Que pensez-vous du marketing autour des appareils auditifs pour les personnes qui deviennent sourds ?
– Est-ce que vous entendez votre voix ?
– Avez-vous compensé sur d’autres sens ?

Bref, j’ai pris du plaisir et j’ai répondu sans tabou, par moments, j’ai dû faire répéter plusieurs fois. Cela a bien faire rire et les personnes ont vu ma réalité de sourd 😅 lors d’un dialogue.

A la fin, une ado s’est prise en selfie avec moi et une maman sourde m’a chaleureusement remercié car elle s’est reconnu et senti moins seul.

Je profite maintenant d’un repos bien mérité en attendant ma prochaine date qui sera à Bègles le 20 janvier. (Si la grève et la météo n’auront pas ma peau d’ici là)

Merci encore pour vos messages de soutiens 🥰

Point sur mon projet « En selle pour s’entendre »

De l’audace, toujours de l’audace !
Aujourd’hui, ça a payé !

Ce matin, en un seul coup de téléphone et quelques échanges de mail, une étape est prête à m’accueillir!
En plus, dans un château !

Mon projet avance petit à petit.
Mon spectacle se peaufine pour être prêt le 14 janvier, lors de ma première représentation à L’Arbresle.

Pour la fin janvier, j’espère boucler toutes mes étapes pour lancer ma crowfunding en janvier.
Je sais que je peux compter sur toi pour être mes premiers ambassadeurs.

C’est mon grand défi de 2023, il est vrai.
Le fait de pouvoir allier le défi sport, la solidarité avec La pause Brindille et bien sûr la sensibilisation avec mon spectacle sur la surdité.

Voici mon carrousel qui te présente un peu où j’en suis.

Va falloir que je me fixe un calendrier d’entrainement sportif parce que là, ça laisse à désirer.

Prochain point mi-janvier !

Etre conférencier, c’est un métier

Etre conférencier, c’est un métier.
Comédien aussi.

Ce n’est pas seulement être sur scène.
Il y a toute la partie de l’iceberg derrière.

L’écriture tout d’abord.
Choisir ses mots, les tournures de phrases.
Comment dire avec justesse ce qui nous fait vibrer
Trouver les transitions entre chaque partie de son discours, de son jeu.

Puis vient les répétitions.
C’est la partie la plue ardue.
Ce matin, j’ai répété une partie de mon spectacle avec mon coach artistique Laurent Lacroix.

Cela a été rude pour reprendre chaque posture, déplacement ou pas.
Revenir à une partie du texte qui n’est pas satisfaisant.
Repartir sans trou ni même avoir un fou rire car je me suis planté sur une phrase qui n’avait rien à voir.

Répéter jusqu’à trouver la bonne attitude, le bon tempo dans la voix.
Et cela peut durer un certain temps parfois.

En visionnant l’extrait, je me rends bien compte des progrès à faire, sur les déplacements, mon phrasé.
Bref, j’ai hâte de te montrer un rendu le mieux possible! 😋

Après les répétitions.
C’est la communication sur mon travail.
Faire la promotion, se faire connaitre.
Un travail de longue haleine.

Ensuite, c’est le travail de négociation.
Discuter du prix, des conditions de travail.

Enfin, il y a la gestion du trac avant chaque début de représentation.
Se recentrer pour ressortir tout ce qu’on a dans ses tripes et faire passer le plus justement le message à transmettre au public.

Sur scène, c’est le paradis ou quelque chose qui se ressemble.
Je me donne complètement.
Une folle énergie.

Pour finir, dans mon travail, je me rends encore plus disponible pour les questions-réponses.

Bref, ma vie de conférencier-comédien, ce n’est pas qu’être sur scène !

Comment le voyiez-vous notre métier ?

Première partie du spectacle de Karim Duval

😍 Un pur bonheur !

Tout cela grâce aux ondes positives que j’ai eu dans mon entourage.

Pour la première partie de Karim Duval à l’Espace Eole de Craponne.

J’ai gouté le silence de la salle, avant l’entrée du public.

Un temps de respiration, de me visionner sur scène face à une salle comble.

J’ai été très bien accueilli par l’équipe de l’Espace Culturel Eole – Cinéma à Craponne. Nous avons pu faire quelques réglages sons pour être sûr.

Je m’entendais clairement avec la puissance de l’acoustique et ce fut très agréable.

🤗 10 minutes avant le début du spectacle, j’étais dans les coulisses pour sentir l’ambiance, le brouhaha, les rires. Puis j’ai éteint mon appareil pour me relaxer 5 mn à fond, mes pieds bien ancrés dans le sol.

Avant de me lancer, un gros check avec Karim pour s’encourager.

Après que l’on m’ait annoncé, je suis parti sur scène.

J’ai entendu clamer au loin mon prénom.

Il y avait quelques personnes qui me connaissaient.

Joie encore plus forte.

🗣 Je jouais mon micro-spectacle avec sérénité et plaisir.

Après une boutade, je fus applaudi. J’ai été surpris. J’ai attendu un peu et j’ai repris avec encore plus d’envie, d’énergie.

J’ai entendu rire et c’était très agréable de les entendre.

😊 Quand j’avais fini de ce que j’avais à dire, j’étais heureux !

J’ai pu remercier et annoncer mes prochaines dates.

Mon passage a beaucoup plu selon les applaudissements.

📣 Enfin, j’ai lancé un « Restez tout ouie, place à Karim Duval »

😀 Son spectacle a été un bijou d’humour, bien tranchant et bienveillant sur la génération Y puis aussi un peu de tout finalement.

Le public s’est régal.

Je l’ai bien entendu avec les éclats de rire tous les 15 secondes au moins en moyenne.

💚 Merci à NATHALIE GANDELIN pour la photo et qui était présente dans la salle.

Pour les prochaines dates, vous pouvez allez jeter un coup d’œil sur mon site internet : https://vivienapprendreaecouter.com/agenda/

Une belle première expérience

Et ce fut une belle soirée !

Merci à LADAPT de m’avoir invité à vivre cette extraordinaire expérience !
Merci Caroline LE FLOUR
Merci au Théâtre de dix heures pour leur accueil et leur excellent régisseur Abou !

6 mn de plaisir sur scène, à interagir avec le public, à les entendre rire. Si, si je vous assure, j’ai bien entendu rire. J’ai beaucoup apprécié la présence de deux de mes amis. Cela m’a beaucoup aidé et à faire des clins d’œil dans mon texte.
Les personnes qui ne me connaissaient pas ont été ravies et m’ont félicité à la fin.

Pour le Spectacle de Caroline LE FLOUR: « La Chauve sourit », j’en ai pleuré de rires et d’émotions ! Un bon moment sur un sujet aussi grave que le cancer ! Des femmes qui avaient eu le cancer étaient là à écouter Caroline. Elles ont beaucoup ri. Ce fut jouissif ! Du bonheur !

Bingo! Mission réussie ! Sensibiliser sur un thème sérieux et en rire, c’est un bon cocktail !

Hâte de peaufiner mon texte, l’approfondir et jouer sans cesse, pour le plaisir de faire rire et sensibiliser !

Mission accomplie avec Ouverture de champ

Mission accomplie
Bilan de la soirée ?

Ce fut un très bon moment avec mes collègues, avec de belles prestations.
J’ai beaucoup apprécié aussi la qualité des interprètes. Un jeu s’était créé entre nous et eux, une vraie complicité apprécié du public.

Pour ma part, je me suis surpris à dérouler en écoutant les rires du public. J’ai osé improviser et je ne me suis pas perdu dans mes idées. Je me suis même étonné à ne pas être submergé par les émotions.

Une pensée à un spectateur qui a fait un malaise au cours de la soirée. Tout le monde a agi dans le calme et professionnalisme, surtout Marjolaine qui jouait à ce moment-là sur scène.

A la fin de la soirée, au cocktail, j’ai pu retrouver Gwénaëlle Briend ainsi que Stéphane RIVIERE avec plaisir et nos échanges furent brèves car j’entendais mal à cause du brouhaha ! J’avoue que je rame toujours à ces occasions conviviales. Un peu paumé dans le maelström sonore.

Au final, ce fut une très belle expérience et j’ai hâte de rejouer.

Merci à Ladapt pour leur accueil !
Merci à Adda Abdelli pour l’animation.
Merci à Jo Brami, Mak Commetoutlemonde, Caroline Le Flour, Marjolaine Pottlitzer, Nacer Zorgani et Valentin Lebot !
Merci aux interprètes Igor Casas et Carlos

« Au secours, j’ai un collègue sourd », 10 mars à Oullins (69)

Dans le cadre de la journée nationale de l’audition le jeudi 10 mars , je suis associé avec la Cie La Rouquine pour proposer une réflexion théâtralisée autour de la question de l’inclusion des personnes malentendantes.
Nous organisons donc une soirée au Lycée Saint Thomas d’Acquin-Véritas le 10 mars 2022 à 20h, à la salle Lacordaire. 

Dans l’attente de vous accueillir et de vous rencontrer, pour ceux qui peuvent :-), je vous souhaite une très belle semaine !

Même sourd, j’ai pu le faire

Pas mal de personnes ont une vision triste sur la vie des sourds.

Et pourtant, j’en ai fait des choses dans ma vie que la surdité ne m’a pas empêché de faire ni même avec mon appareil auditif.(Pour rappel, une oreille foutue non appareillable et l’autre avec une perte de 80 db et très bien appareillée).

Je vais énumérer non pas pour me faire rouler la mécanique mais pour démontrer que tout est possible si on se donne les moyens.

– J’ai fait 8 ans de théâtre, sans LSF dont des pièces de théâtre que j’ai monté, deux seuls sur scène et une cette fois-ci en LSF il y a 12 ans. Et deux ans de clown de théâtre.
Et dernièrement ma conférence-théâtralisée « Au secours, j’ai un collègue sourd« .

– Je suis parti un an au Sénégal. Malgré le climat tropical, mon appareil auditif n’est jamais tombé en panne. Je l’avais mis chaque soir dans une boite protectrice et asséchante. Valait mieux car j’étais à 500 km de la capitale. J’avais fait mon stock de piles. Je suis tombé en panne à mon retour en France à l’atterrissage. Fallait pas en perdre une!

– Des grandes ballades en vélo dont une à 104 km dans la journée. ne jamais oublier de mettre un bandeau pour protéger l’appareil de la transpiration.

– Être deux fois directeur de camp VTT avec des ados et une fois en camp en corse. Corsé quand même!

– Avoir écrit au moins 500 poèmes et textes depuis 15 ans, et publié trois recueils dont mon livre « Sourd et certain« .

– Crée une chaine Youtube « Vivien Apprendre à écouter »

– Trois diplômes ( Licence de géographie, diplôme d’état d’éducateur spécialisé, diplôme de documentaliste). Pour les études, ce que j’aurai du quand même faire et ce qui aurait été beaucoup moins fatiguant, c’est d’avoir un micro-HF. (Il existe bien sur d’autres moyens tel que des interprètes LSF, des codeurs LPC, des preneurs de notes etc…)

Puis je connais pleins d’amis sourds qui sont chargé de communication, une qui travaille au CNRS, une qui est attaché parlementaire (j’espère ne pas me tromper) etc…

Alors, ne baissez pas les bras et faites vous entourer des personnes qui croient en vous.

Ne brisez pas les rêves de votre enfant, de votre ado. Y a toujours un moyen de se rapprocher au maximum du rêve!

Pour ma part, j’ai encore soif d’autres projets 😀

Article paru dans Santé Magazine d’Octobre 2021

Souvenirs de théâtre

En soutien avec tous mes amis et toutes amies artistes, je ressors quelques photos où j’ai eu l’occasion de jouer sur scène : (Attention, photos inédites :-D)

Barbe-Bleu dans Shakespeare à dormir debous avec le Théâtre de Bulle. Pas trouvé de photo où j’étais sur scène! en 2018
Dans le rôle d’Hermocrate dans la Colonie de Marivaux, avec la Compagnie « Les 400 coups » à Brignais, en 2017
« Milux » Clown avec la Compagnie « Le Voyageur Debout » en 2010, je crois !
Spectacle clown en solo en 2009 « Pierrot et la symphonie psalmodique »
Seul sur scène « Le bruit du silence » en 2004 à Nantes! Oui, c’est collector, je sais 😀

Et le dernier, c’est le plus récent !

C’est lors de la première de ma conférence-théâtralisée « Au secours, j’ai un collègue sourd », le 5 juillet 2018 , au Complexe du Rire à Lyon. Merci Talenteo pour cette aventure! Et bien sûr Laurent Lacroix d’Evedia pour m’avoir aidé à la mettre en scène