3 Anecdotes sourdingues

  • A la poste locale, je tente d’échanger avec le guichetier et par hasard, je vois la boucle magnétique contre le mur.
    • « Mais vous avez une boucle magnétique. Vous l »auriez pu signaler par un pictogramme pour qu’on puisse le demander »
    • « Ah oui en effet, on ne sait pas comment ça fonctionne »
    • « Je peux revenir vous former. Je vous ferai un devis »
    • (Sourire gêné)….

 

  • Alors que j’accompagnais en voiture une dame âgée de 92 ans lors d’un boulot, je tentais de la comprendre.
    • « Excusez-moi madame, vous pourriez répéter ? Je suis sourd. »
    • « Oh, si jeune!

 

  • Une connaissance qui se questionnait sur la perte auditive.
    • « Mais Vivien, qu’est-ce que ça a de spécifique d’avoir un appareil auditif. T’en a un et t’es plus sourd, non ?  C’est comme mettre des lunettes, tu vois mieux et tout va bien. « 
    • « Ce qui change au niveau de l’audition, c’est que tu dois être attentif pour entendre et écouter puis tu entends de toute façon les sons différemment en fonction de ta perte auditive. Puis l’appareil auditif, tu ne le portes pas tout le temps. (comme les lunettes, d’ailleurs). Même avec mon appareil, je peux me retrouver en situation difficile pour échanger comme le bruit dans la rue, l’ambiance d’une fête, etc… »

 

Mon seul handicap c’est de ne pas en parler, cela sera bien dommage de se taire ;-)!

Sourd ou malentendant?

Est-ce que tu es sourd ou malentendant ?

Tout dépend dans quel contexte je suis et à qui je m’adresse. Et encore, c’est pas si simple que ça.
De manière concrète, j’ai une surdité sévère puisque de mon oreille gauche, je n’entends rien. J’ai une perte auditive de 100 DB (Surdité totale =>120 DB) ? Et pour mon oreille droite, j’ai une perte de 80 BD environ, selon les fréquences. Là, on peut dire que je suis sourd. Mais comme je suis appareillé sur mon oreille droite, la gauche étant hors-course, j’entends bien avec une très bonne récupération auditive. Là, je suis malentendant.

Ton identité de sourd ?

J’en ai pas. Je suis Vivien, tout simplement qui essaie de comprendre du mieux du possible et de s’adapter aux circonstances. Et le monde des sourds ? Avec la langue des signes ? Je m’y sens étranger malgré tout. C’est une autre culture même si je parle un peu la langue des signes.
Pas simple avec les représentations des gens qu’ont sur les sourds et malentendants. « Ah, il est malentendant, il faut juste parler un peu plus fort » « Ah et tu signes ? ».

M’enfin, Vivien, comment tu as fait pour si bien parler et entendre si t’es sourd ?

C’est grâce à la rééducation par l’orthophonie depuis je suis tout petit. Un travail de longue haleine surtout quand je devais répéter les sons sans voir la personne. Terrible ! Mais ça paye. En voiture ou en randonnée, je peux écouter ce que l’on me dit derrière moi sans me retourner. Par contre, quand la personne est devant, de dos. Impossible. Les sons se barrent dans le mauvais sens.

Une petite anecdote?

C’était cet été, dans le jardin de mes parents. ma femme vient me voir et j’entends: « Viens, on va éteindre le signe ». Stupéfaction. Fous rires. Bien sur, c’était « Viens, on va étendre le linge ». L’audition nous réserve parfois des surprises et l’accent des autres aussi!

Merci Vivien. Je vous souhaite une bonne soirée et un très bon week end à ceux qui nous entendent.

Avec plaisir. Si vous avez d’autres questions, je suis à votre disposition.