[Projet 52-2021] #16 – Lever les yeux

Pour ce samedi avec le projet de Ma’, le thème est « Lever les yeux ».
Pleins d’idées me viennent et surtout un couplet :
« Lève-les yeux et regarde au loin.
Que ton coeur tressaille d’allegresse
« 
Comprendrons ceux qui comprendrons 😀 !
Bref, lever les yeux, certes mais à partir d’où ?
Du sol ? Alors notre regard se doit partir vers un horizon plein d’espoir.
Ou bien lever les yeux vers le ciel, vers les nuages ou les oiseaux qui voltigent, symbole de la liberté.
Ce thème nous laisse plus de choix par rapport au thème precedent.
Lever les yeux, c’est très bien mais tout en restant ancré sur la terre.
Ne pas perdre pied tout en rêvant, tout en se projetant
Allez, voici la photo d’un oiseau que j’ai vu, en levant les yeux, si près avec mon appareil photo !

Comment les autres participants et participantes ont levés les yeux ? CLIC !

Vendredi lecture #4 BD Tara Kabé de Pavo

Etant un assidu lecteur de la Page de Pavo sur Facebook, il me fallait acheter ses BD publiées très récemment. Son héroïne Tara est attachante, une gamine de 8 ans ayant une mère un peu folle et légèrement poétesse, et suivi par un éducateur, Pavo. Le dessinateur est lui-même un ancien éducateur spécialisé en AEMO (Action éducative en milieu ouvert). Il publie ses dessins dans la revue hebdomadaire ASH (Actualités sociales Hebdomadaires). La vie de Tara se passe à Kremlin-bicètre, magnifique ville perdue entre le périphérique parisien, une autoroute et la N7.


J’aime beaucoup son humour et son regard sur notre société, et surtout comment les adultes accompagnent les enfants dans le champ du social.
Tara tient des propos décoiffants, pertinents face à sa mère qui peine à être…. mère puis avec son éducateur un peu blasé et une juge procédurière. Elle a des potes cassos, à croire qu’elle les attire. Et j’allais oublié, une perruche philosophe comme amie imaginaire !
J’ai ri à chaque page et je le relis même, retrouvant bien les mécanismes par moment foireux de l’accompagnement judiciaire et éducatif.

Pour acheter ses bande-dessinées, vous pouvez aller les commander sur son site : https://lapagedepavoshop.myshopify.com/

Bref, je me suis régalé avec ces deux BD et je le partage avec vous !

Souvenirs portugaises

En septembre 2008, quand j’étais célibataire, je m’étais autorisé à partir 10 jours au Portugal (De Porto à Viano del Castello), car j’avais aussi une ordination d’un ami prêtre cap-verdien chez les spiritains (Barcelos).
Voici une photo par lieu que j’ai visité :

Un des rares jours où il a fait gris ! A Porto !
Guimaraes. Il pleuvait des trombes d’eau !
Braga
Santuario do Bom Jesus
Viana do Castelllo
Barcelos
Découverte du Porto dans une cave !

Finalement, faudra que je fasse un article par étapes tellement j’ai vu de belles choses et des anecdotes à vous raconter 🙂

Little Potager #1

Comme vous l’aviez remarqué, j’ai commencé un potager ! Tout est prêt pour que ça pousse grâce au fumier et engrais naturel que j’ai mis sous le paillage. J’ai juste merdouillé sur les distances de sécurité entre les rangs de carottes puis entre les haricots verts. Cela ne faut que la deuxième année que j’apprends à m’occuper d’un potager !

Voici donc une photo d’ensemble !

Devinette : quels autres légumes ais-je rajouter ? 😁 vous pouvez cliquez sur la photo et zoomer !

Chroniques d’un éducateur #13 Humour, délicatesse et sport adapté

La semaine dernière, j’ai bossé dans un foyer d’accueil médicalisé que je connaissais bien, pendant trois jours d’affilée. Ce fut très appréciable car j’ai pu mieux accompagner les résidents dans leur quotidien avec leurs levers, repas et couchers, et des temps libres pour jouer, échanger. Cela m’a permis aussi de gagner en fluidité dans mes gestes en maniant le palan (ça s’écrit comme ça ?) pour soulever les personnes, puis aussi de mieux comprendre les personnes qui n’ont que leurs visages, leurs regards pour s’exprimer, et parfois leurs gestes parfois saccadés dus à leurs pathologies neurologiques.

En connaissant mieux chacun et chacune, j’ai pu utiliser l’humour même pendant les soins pour dédramatiser la situation, pour alléger le quotidien. Alors évidemment, tout est toujours dans le respect de la dignité de la personne, jamais dégradant.
Mercredi dernier, au coucher, un résident veillait sur son lit tard et j’ai du revenir plusieurs fois venir le voir car un truc le gênait. J’étais déjà tout seul en attendant d’aller à la relève. A la énième fois, je lui lance : »Dis tout de suite que je te manque, hein! ». Fou rire de sa part !

J’ai découvert un chouette jeu adapté apporté par l’éducatrice sportive et l’animateur du foyer. Un jeu de fléchettes relié à une ficelle que la personne doit lâcher avec son doigt. Bien sûr la flèche se balance et doit être lâché au dernier moment. Un sacré challenge ! C’est du matériel qui prend de la place mais nécessaire pour permettre aux résidents de s’adonner aux activités qui leur corresponde.


Ce n’est pas parce qu’une personne est très dépendante, ne peut pas parler ni se servir de ses mains qu’il ne peut pas avoir du loisir. Cela demande de la créativité certes mais tout est possible. Je me souviens qu’avec l’un deux, je lui avais mis une comédie musicale : « Mozart l’opéra Rock ». Il avait beaucoup apprécié et cela se voyait avec son sourire.
Puis pour une autre personne, j’ai fait de la lecture car elle ne pouvait pas tenir un livre. Elle avait dans sa chambre, une jolie petite bibliothèque.


Ne jamais oublier, en tant que professionnel, que c’est leur lieu de vie, leur quotidien et qu’ils ont droit au plus de confort possible, de délicatesse, de tendresse, de chaleur humaine. Même si par moments, leurs comportements peuvent nous agacer, nous fatiguer.
Je souhaite pleins de courage à mes collègues qui accompagnent ce public au quotidien. (Même ceux qui travaillent avec d’autres publics difficiles aussi 😉

Alors, quels sont vos jeux, sports que vous avez les plus adaptés ?

Deux projets de livres

Bonjour tout le monde,
Je vous l’annonce pour m’inciter à avancer sur ces deux projets !

Le premier, c’est un roman, pour jeunes ados, je dirais car c’est une épopée d’un jeune ayant une famille maltraitante, placé en foyer puis en famille d’accueil, avec pleins d’aventures et de voyages à travers le sud de l’Europe.
Le héros s’appelle Kim et j’avais écrit chapitre par chapitre sur ce blog en 2013 ! Tout a été enlevé depuis en attendant de le faire publier. Il ne me reste plus qu’à corriger les fautes, c’est faaaaastidieux !

Et le deuxième, ça sera le « journal (pas intime) d’un éducateur » => titre à revoir. Je fais une compilation de textes que j’ai écrit sur le social, sur mon quotidien d’éducateur et même d’animateur en EHPAD. Je jongle entre des textes de témoignages, d’histoires de vie et de poésie, un peu comme mon livre « Sourd et Certain ».

Et oui, ça demande de faire un retroplanning, de s’organiser ! Et demander de l’aide si besoin !

Et je sais, que grâce à vous mes fidèles lecteurs, je pourrai réussir à mener jusqu’au bout mes deux projets.
Très belle journée à vous,

[Projet 52-2021] #15 – Pétales

Bonjour tout le monde, ce samedi, pour le projet de Ma’, nous abordons le thème de « Pétales« . J’avoue que je ne voyais pas beaucoup de choix. A part les fleurs, qu’y a t-il ?
J’ai trouvé cette situation mais pour l’illustrer en photo, c’est galère 😀
J’effeuille les pâles pétales du souvenir, et je les jette au vent derrière vous (Valéry,Corresp.[avec Gide], 1891, p.86)
Bref, j’ai choisi cette fleur que certains, certaines connaissent déjà car je l’avais fait exposer.

Que nous réservent donc les autres participants sur les pétales ?