[Projet 52-2020] #47 – Empilement

Oh nous sommes samedi et le samedi, c’est …. le projet de Ma’ comme vous le savez si bien. Alors , le thème va être « Empilement ».
J’ai pensé à l’empilage d’objets par ma fille, les jeux de constructions, les duplos etc…. mais je n’ai pas vraiment de photos. Je vais donc rempiler sur une autre photo.
Est-ce qu’un empilement, c’est forcément vertical?
« Mettre en pile, disposer l’un sur l’autre » ou bien  « Entasser, accumulerEmpiler en tas, en pyramide » (source : CNRTL)
Bon, je pensais à une photo mais ça ne rentrait pas dans la définition. Je continue ma recherche ! 😀
Ah trouvé, et là c’est bien de l’empilement de champignons 😀

Alors quels sont les autres empilements des participants du projet ?

Educateur spécialisé, le retour

Après 9 ans de pause, j’ai décidé de reprendre mon métier d’éducateur spécialisé. Mais pas dans n’importe conditions pour ne pas à revivre mon burn-out vécu en mars 2011.

– Vivien, tu te grilles quand même en partageant cette experience, non ?
Oui et non. C’est faire preuve d’honneteté et de confiance. Et ayant fait ma première journée de remplacement mardi dernier, j’ai compris que j’ai gagné en confiance et maturité. 9 ans pour rebondir, s’affirmer, affiner ses armes, mieux se connaitre avec ses forces et limites. Puis j’assume mon passé. C’est derrière moi et aujourd’hui, j’ai évolué, mûri. C’est aussi une façon de témoigner qu’après un burn-out, on peut se relever, avec le temps qu’il faudra.
Comment j’ai vécu ma première journée ? Extrêmement bien malgré un gros stress en me levant. Logique et humain !
Je me suis régalé dans contacts avec les ados avec une déficience intellectuel (trisomie, austisme et autres). J’ai juste un peu ramé quand une jeune m’a parlé avec son masque. Je ne comprenais rien Et oui, je reste toujours sourd. J’ai dû faire appel à une de mes collègues. C’était aussi très appréciable de travailler en équipe, de pouvoir s’entendre sur le déroulement de la journée.
Comme activités, nous avons fait des jeux de sociétés avec comme but de mieux appréhender les habilités sociales. Et l’après-midi, ce fut tout simple, activités manuelles avec de la pate à modeler puis atelier nature (semis).
Alors, non, on ne fait pas de l’occupationnel, hein ! C’est toute une démarche pour que chaque jeune puisse évoluer dans un cadre sécurisant et qu’il puisse s’exprimer avec différents outils de médiation.

Le lieu où je travaillais était en campagne et il faisait un temps magnifique. Quoi de mieux pour reprendre le métier !

Hâte de continuer les remplacements !

Bergeronnette des ruisseaux

Prise de ma fenêtre, sur le toit d’un garage, j’avais observé le manège de cet oiseau depuis quelques jours. Je m’étais posé la question de sa présence en ces lieux alors que ce n’était pas un ruisseau !

On n’est bien d’accord les ornithologues, ce n’est pas une bergeronette printanière qui a quelques ressemblances, il est vrai !

Vivien, a sourd-in work # Directeur de camps VTT

Pour cette chronique, je vous parlerai de mon expérience de directeur de camps VTT. Alors oui, j’ai fait du VTT (on ne rigole pas pour ceux qui me connaissent :-D). C’est grâce à l’association Camps Interjeunes de l’est que j’ai pu vivre cette expérience. En fait il y avait plutôt un directeur général qui pilotait 4 camps : Déclic (11-13 ans), VTT (13-16 ans) – Maintenant c’est Sac-Ado, Horizon (13-15 ans) et Cré-action (15-17 ans).
Donc j »étais le directeur du camp VTT en 2008 (Mens en Isère) et en 2012 (Goldbach en Alsace). et à chaque fois, j’ai eu une équipe de jeunes animateurs de chocs.
J’ai beaucoup apprécié les temps de réunion avec les animateurs après la veillée, pour débriefer, se dire les choses, dénouer les malentendues (Oui, avoir un directeur sourd, ça donne du piment aussi). Je pense que j’étais un peu trop exigeant au niveau hygiène, mes anciens collègues animateurs vous le confirmeront

Et bien sûr, j’ai vécu de très bons moments avec les jeunes avec des grandes balades en VTT, des jeux de pistes, les veillées et le must pour moi, ce fut le mot du soir. Un temps d’histoire, de spiritualité, de philosophie pour relire notre journée.
Je me souviens d’un défi avec trois jeunes : Observer le lever du soleil du haut du Châtel (1937m). Nous étions monté au sommet d’une montagne à 3h du matin (on nous avait déposé en voiture dans un chalet à mi-parcours la veille)
Pour info, j’ai quelques soucis d’équilibre dans l’obscurité, donc imaginez la frousse que j’avais avec mon sac à dos, sur le sentier menant au sommet. Je suis tombé trois fois du bon côté, sur l’herbe et non vers le vide. Au sommet, ce fut un vrai soulagement avec le soleil qui daignait enfin se montrer. On s’était caillé! Merci aux trois jeunes Alexandre surnommé Blu’, Valentin et Paul ! S’ils me lisent, ils se reconnaitront!
Je pense que les jeunes ont vraiment vécu de bons moments et qu’ils ont réussi à me supporter.

Et à Godbach, en Alsace ? Mémorable aussi donc un camp près des cigognes vers Soultz-Haut-Rhin et de belles balades en vélo dans les plaines d’Alsace et vers le petit Ballon.

Camp en Alsace ! Ma tente au premier plan 😀
Photo prise au Quartier général des camps à Mens, en 2008 !
(J’ai malheureusement perdu mes photos de ce camp)

Bref, ma surdité ne m’a empêché de vivre pleinement ces expériences et d’avoir un poste à responsabilité. L’essentiel, c’est de pouvoir être reconnu dans ses compétences et d’évoluer dans la confiance et le dialogue. Merci à Sébastien qui m’a beaucoup appris, le fameux DG, frère salésien de Don Bosco !

[Projet 52-2020] #46 – Usé

On est samedi, et le samedi, c’est le projet de Ma’. Pardon, cela vous use ? Cela tombe bien, c’est le thème. Usé.es par l’actualité sans doute ! Ou bien usé.es par les affres du temps.
Usé ? On peut parler aussi de l’érosion ou comment les éléments de la nature façonnent le paysage avec le vent et l’eau (liquide et solide). Alors, j’ai pensé aux Bardenas Reales en Espagne où nous étions allés en amoureux, en 2014 !
Digne d’un paysage du far-west américain, n’est-ce pas ? Et bien c’est dans ce paysage qu’une partie des western spaghettis ont été tournés.

Alors que proposent les autres participants s’ils ne se sont pas trop usés par leur tâche ? Cliquez ici