Mésanges, rouge-gorge et un oiseau-mystère

Ce lundi matin, j’ai improvisé une petit sortie dans le bois à côté de chez moi. En 15 minutes, j’ai pu observer 6 espèces d’oiseaux dont seul 3 que j’ai pu prendre en photo correctement. Le quatrième me fait douter de son identité. Ensuite, les deux autres oiseaux, je n’ai pas eu le temps d’appuyer sur le déclencheur. J’ai loupé un troglodyte mignon, et sans doute une grive !

Mésange charbonnière
Mésange bleue
Rouge-gorge
Un roitelet à triple-bande ? Un serin ? Un verdier ? une idée ?

Un animateur en EHPAD #9 Contrat prolongé, Solitude et impuissance

Comme c’est dit dans le titre, mon contrat a été prolongé. D’un mois, plus exactement. Mon remplacement navigue donc à vue sans possibilité de faire de grands projets. Mais je suis injuste. J’ai pu faire acheter l’application WIVY pour l’établissement. Un kit d’animations et un juke-box/ karaoké sur une tablette, facile à faire en individuelle. Je m’en sers tout le temps maintenant et je suis encore plus disponible pour les résidents. Cela m’évite de perdre du temps à concevoir des animations. J’acquiers une plus grande liberté de présence auprès de résidents qui souffrent de solitude.

Même si la personne a des soins, des services de repas et de toilettes, cela n’est pas suffisant pour elle pour pimenter son quotidien. Parfois la télévision est branchée. Et d’autres chambres, d’autres personnes regardent un mur jonchés de photos de familles (Ou pas). Pas facile de faire face aux personnes qui me confient leur ennui, ou du fait qu’ils ne savent plus où elles sont. Une impuissance peut s’incruster dans notre pratique d’animateur. Quand je peux, je prends un temps d’écoute, d’échanges. Et en fonction de la personne et de la situation, je fais de l’humour. Impuissance aussi quand la personne souffre et attends qu’une infirmière vienne la soulager. Cela fait partie aussi du quotidien. C’est sûr, c’est pas une crèche où ça braille, ça vie, ça joue ! Dans les couloirs, le silence peut devenir pesant. (Des cris peuvent surgir aussi !)

Quand l’inspiration me vient, je pousse une chansonnette !
Et quand j’ai le temps je mets de la musique de guinguette!
Quand je passe furtivement, je marche à pas de loup malicieux
En saluant discrètement, d’un air point irrévérencieux !

Promis, je vous raconterai ce que je fais comme type d’animations la prochaine fois 😀
Très bonne semaine à vous !

[Projet 52-2020] #37 – En famille

Cette semaine, nous abordons le thème de « En famille » avec le projet de Ma’.
Après avoir une bière,
un desperado mojito,
Mes idées sont moins claires ! (Vendredi 11 septembre à 21h30).
C’est un peu ballot !
Bref, trêve de poésie !
Il y a pleins de choses que nous pouvons faire en famille comme des balades par exemple, des voyages, préparer un repas, jouer, aller au cinéma etc. Mais quelle photo choisir car je souhaite préserver l’intimité de ma famille.
J’ai retrouvé une photo de 2019 ! Une photo que certains connaissent sans doute!
Franchir un pont en famille, sympa, non ?
Un an et demi après, ma fille qui a maintenant 3 ans et demi, crapahute de partout !

Allez donc voir les autres participants en famille !

Un masque transparent : Pourquoi et où en trouver ?

Depuis quelques temps, les masques transparents prennent leurs places dans le marché du masque. Ils sont essentiels pour avoir une meilleure visibilité du visage.
De mon côté, le masque classique me gêne énormément dans la communication. Et surtout me coupe un peu dans le lien car il me manque pleins d’éléments pour mieux comprendre la personne. Au sein de mon travail, certains reculent et enlèvent leur masque pour me transmettre un message.
Ensuite, ce n’est pas seulement, pour moi que le masque est gênant mais aussi pour toute personne qui a besoin de voir un visage en entier pour communiquer. Notre communication passe aussi par la communication non verbale avec les expressions du visage ; haussement des sourcils (oui, je sais, c’est au-dessus du masque), pincements des lèvres ou le contraire,etc.


Le masque empêche aussi le son de passer correctement. Les voix sont assourdies et complètement déformées pour les masques en tissus.
N’ayant pas encore testé un masque transparent, une question me vient en tête : comment je vais percevoir le son ? Surtout avec un barrage en plastique ?

J’ai lu plusieurs critiques pour certains masques car ils seraient trop lourds à porter pendant un certain temps, ou bien il y aurait la question du reflet, et ensuite, la question de la buée. Pour la buée, je sais que le problème est résolue mais pour le reste ?

– Mais Vivien, où peut-on trouver des masques transparents et qui sont homologués ?
Voici donc la liste, mise à jour ce 8 septembre :




Mais comme dirait très bien Elie Martin, ancien président de l’URAPEDA 35 : Bien…mais reste un immense travail de pédagogie ou de rappel à l’ordre à faire…J’observe tous les jours, comme tous, le mauvais usage des masques : utilisés jusqu’à plusieurs jours ( normalement à changer 3 fois par jour), manipulés avec les mains, posés sous le nez….

Pour finir avec humour et pour ceux et celles qui ne l’aurait pas encore vu :

En attendant de pouvoir se munir de masques transparents, on peut utiliser la langue des signes si on en connait les bases, ou bien on utilise l’écrit.

Pour les personnes qui utilisent les masques transparents, comment ça se passe ? Je serai très curieux de lire vos retours !

Château d’Essalois

Au bout d’une petite route, et après 5 minutes de marche (que nous aurions pu éviter mais on avait envie de marcher), nous voilà donc au Château d’Essalois qui domine les gorges de la Loire. Hélas, c’était en travaux. (ça en fait des coins que nous voulions visiter et qui étaient en travaux, n’est-ce pas ;-D).
Nous avons pu prendre de quoi boire en terrasse, juste à côté du château.

Vue sur les gorges de la Loire, avec le barrage de Grangent.
Vue sur le Château d’Essalois à partir du barrage, à peu près!

Le site d’Essalois est un point stratégique naturellement fortifié.
De ce fait, la 1ere occupation connue remonte aux alentours d’un siècle avant JC, où un Oppidum Gaulois s’étendait sur ces terres.

Pour le château à proprement parlé, on retrouve des écrits du moyen-âge, citant la construction d’une tour à proximité de l’ancien camp gaulois, appelée Tour d’Eyssaloen ».
Au XIVe siecle (vers 1330), certains documents mentionnement une tour et un château à cet emplacement.
Cependant, aucun vestige de cette première construction n’a pu être retrouvé.

La version actuelle du château remonte à 1580, lorsque le Seigneur d’Essalois décide d’en lancer la construction.
Le château possédait alors les 2 tours rondes et des fortifications.
La seigneurie va passer de mains en mains, dont deux fois par les Ermites Camaldules.
Le château sera pillé, réaménagé, puis tombera en ruine jusqu’au rachat à la fin du XIXe siècle par M. Sauzéa, qui va le restaurer.
Les 2 autres tours carrés sont alors ajoutés.
En 1976, le Syndicat Mixte d’Aménagement des gorges de la Loire (sept communes riveraines du lac de Grangent) et le département de la Loire acquièrent le château d’Essalois.
La restauration se poursuit depuis 1983.


Source : http://www.chambles.fr/fr/information/52720/essalois

Un animateur en EHPAD #8 Du rythme et du rythme !

La routine commence à s’installer progressivement. Pardon ? effectivement, pas la routine car elle est mortelle.
Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. (Paulo Coelho)
C’est surtout du rythme que j’essaie de mettre en place dans le quotidien des résidents. Et surtout cela permet des repères au quotidien pour les personnes.
Au bout de deux mois et après que le PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés) ait mis son planning au point, j’ai pu constituer des petits groupes par étage, et des jours et horaires fixes. J’ai bien prévenu les résidents que ça sera sur invitation et que ce n’est pas obligatoire. Ils savent quand ça sera leur moment d’animation et qu’ils se sentiront libre de dire oui et non.

La semaine dernière fut tranquille, pas prise de tête avec la distribution de la gazette aux résidents le mardi. J’ai aussi envoyé en pdf le journal par mail aux familles, ce qui a été très apprécié et inédit pour eux.
Le mercredi, je me suis mis un peu en galère en projetant une pièce de théâtre. Le son d’enregistrement était de très mauvaise qualité. Je ne comprenais rien ainsi que Monsieur X, un résident. Alors que les autres comprenaient tout à fait, tant mieux pour eux. Monsieur X et moi-même avons dû se contenter des mimiques, des intonations de voix pendant une heure. Je ne referai pas cette expérience car cela m’a donné une grosse migraine en tentant de décrypter ce que disaient les acteurs.
Jeudi ? J’ai surtout fait des animations individuelles et en petits groupes en lisant des contes chinois. (récupérés dans un livre d’Henri Gougaud).
Et vendredi ? J’ai surtout préparé ma semaine type d’animation et les mini-groupes. Puis en allant voir ceux qui avaient besoin d’une présence.

Une anecdote ?
A l’unité d’Alzheimer, au matin, une personne voulait que je lui allume la télévision dans la salle commune. Ayant la règle par le médecin qu’il ne fallait plus leur mettre la télé le matin, j’ai du refuser son souhait; Pour la chambrer, je lui ai demandé un chèque de 3000 euros pour accéder à sa demande. Elle me rétorqua : « Plutôt 2 999 euros! » Je ne m’ennuie toujours pas ! 😀 Vive l’humour !

C’est cette semaine que je saurai si mon contrat sera reconduit ou pas! Affaire à suivre donc !