Château d’Essalois

Au bout d’une petite route, et après 5 minutes de marche (que nous aurions pu éviter mais on avait envie de marcher), nous voilà donc au Château d’Essalois qui domine les gorges de la Loire. Hélas, c’était en travaux. (ça en fait des coins que nous voulions visiter et qui étaient en travaux, n’est-ce pas ;-D).
Nous avons pu prendre de quoi boire en terrasse, juste à côté du château.

Vue sur les gorges de la Loire, avec le barrage de Grangent.
Vue sur le Château d’Essalois à partir du barrage, à peu près!

Le site d’Essalois est un point stratégique naturellement fortifié.
De ce fait, la 1ere occupation connue remonte aux alentours d’un siècle avant JC, où un Oppidum Gaulois s’étendait sur ces terres.

Pour le château à proprement parlé, on retrouve des écrits du moyen-âge, citant la construction d’une tour à proximité de l’ancien camp gaulois, appelée Tour d’Eyssaloen ».
Au XIVe siecle (vers 1330), certains documents mentionnement une tour et un château à cet emplacement.
Cependant, aucun vestige de cette première construction n’a pu être retrouvé.

La version actuelle du château remonte à 1580, lorsque le Seigneur d’Essalois décide d’en lancer la construction.
Le château possédait alors les 2 tours rondes et des fortifications.
La seigneurie va passer de mains en mains, dont deux fois par les Ermites Camaldules.
Le château sera pillé, réaménagé, puis tombera en ruine jusqu’au rachat à la fin du XIXe siècle par M. Sauzéa, qui va le restaurer.
Les 2 autres tours carrés sont alors ajoutés.
En 1976, le Syndicat Mixte d’Aménagement des gorges de la Loire (sept communes riveraines du lac de Grangent) et le département de la Loire acquièrent le château d’Essalois.
La restauration se poursuit depuis 1983.


Source : http://www.chambles.fr/fr/information/52720/essalois

Une ascencion des gorges inespérée

Arrivé à la Voute sur Loire, en pleine chaleur, je voulais aller voir le château de Lamotte-Polignac. Après un bon quart d’heure de marche depuis la gare, je découvrais que le château était exceptionnellement fermé ce jour-ci. Harassé, je m’étais quand même étendu à l’ombre, au seuil du château.

La Voute sur Loire (3)

Revenu au bord de la Loire, un choix se posait pour moi :

  • Faire du stop jusqu’à Saint Paulien par une petite route très peu passante.

  • Ou bien monter jusqu’au plateau malgré mes jambes qui me demandaient d’abdiquer.

La Voute sur Loire (2)

La Voute sur Loire (4)
Ruines du Vieux pont de chemin de fer

Et bien j’ai décidé de grimper me disant que j’arriverai beaucoup plus vite si je faisais du stop.

Et bien, je n’ai jamais regretté et ce fut un bonheur.

Boucle de la Loire - La voute sur Loire (1)

Boucle de la Loire - La voute sur Loire (3)

Boucle de la Loire - La voute sur Loire (4)_01

L’ascension fut rude, humide à cause de la transpiration.

Mais ce fut une belle victoire pour un non-sportif que je suis.
Gorges de la Loire (15)

Crevé mais heureux, j’ai pu trouver un lieu où dormir au chaud.

La prochaine étape, cela sera Polignac, mon but ultime de ma virée en Haute-Loire avant Le Puy.

 

 

Gorges de la Loire – 1ère partie

Après mon expédition raté, je suis allé marché au bord de la Loire sous un beau soleil bien chaud, entre Beauzac et Retournac.

Gorges de la Loire (13)

Un superbe milan noir avait survolé la Loire et plongé pour pécher un poisson. Je n’ai pu hélas le prendre à temps.

Gorges de la Loire (1)

Gorges de la Loire (2)

 

Par contre, il y avait ce magnifique oiseau dont je ne connais son nom prenait son bain du jour.

Gorges de la Loire (4)

Une charmante cavalière m’avait escorté quelques minutes.

Gorges de la Loire (7)

Après avoir marché deux bonnes heures depuis le matin, j’osais demandé un fruit à un retraité qui jardinait. Il m’a offert un joli petit panier en bois avec au moins 200 grammes de cerises délicieuses.

Gorges de la Loire (9)

La montée fut rude.

Gorges de la Loire (11)

Enfin arrivé à la route, j’ai fait du stop pour aller à Retournac. C’est à cet endroit que j’ai pris le train pour la Voûte sur Loire. Je voulais visiter un château ouvert au public.

A suivre demain….