Un animateur en EHPAD #2 – Mon quotidien

Chaque matin depuis une semaine, j’ai pris une habitude qui me prend du temps mais qui est pour moi essentiel. Avec une blouse et un masque, je vais saluer les résidents un par un au seuil de leur chambre. Cela me prends une grosse heure. Certaines résidentes sont ravies et une me fait rire à chaque fois. Elle me lance d’une traite:  « Bonjour, bon courage, bonne journée ».
Essentiel pour assurer une présence joyeuse, pour apporter un quotidien différent autre que les soins et les apports de boissons et gâteaux.
Je parcours les trois étages et prends au maximum les escaliers. C’est mon sport quotidien. Et à chaque étage, je me lave les mains.
Au passage, je vous confirme qu’en portant le masque toute la journée, je respire toujours et je n’ai pas de maux de tête. Je l’enlève juste pour manger ! 

Ensuite, je prends des moments de jeux en individuel genre des mémory, des photos mystères, des jeux de mémoire avec des objects cachés sous un tissu.
Jeudi dernier, une résidente me disait à chaque fois « Pendule » quand j’avais retiré une bougie ronde. Au bout du quatrième essai, je lui fais des gros yeux et elle s’était mis à rire : « Non, pas de pendule. »

A partir de 11h, les résidents commencent à être amenés dans leurs salles de restaurations. Hop, je prépare une petite activité que je fais par table en attendant qu’ils soient servis. Une autre résidente s’était écrié : »Qu’est-ce que vous nous réservez cette fois-ci ? »
Demain, je prévois des quizz dans la thématique « Tour du monde » .

Juste avant ma pause de midi, pendant qu’ils mangent, je prépare mon activité de l’après-midi (quand je ne fais pas l’accueil des familles certains jours).

Enfin, l’après-midi, je varie les activités entre la « Table magique » avec la Tovertafel » (Un vrai régal surtout quand, jeudi dernier,  Madame W se régalait en fin de séance alors qu’elle n’était pas du tout motivé au début), ou bien des jeux de mots, des revues de presse. A venir, je ferai aussi des ateliers peintures puis des séances cinéma etc…

Mais comment les personnes me comprennent avec le masque ? Ce n’est pas simple il est vrai mais en articulant bien, ça passe. Comme le faisait remarquer madame Y, mes yeux parlent plus que mon masque.

Et comment j’entends mes collègues ? Par chance, je comprends presque tout car ils parlent assez fort, sont expressifs. Bref, j’ai de la chance d’avoir une équipe de choc! Puis j’ai une collègue aide-soignante qui utilise par moments la langue des signes. Alors on se fait passer des messages de temps en temps dans le couloir, de loin 😀 !
Le petit plus, le masque chirurgical étouffe moins les sons que le masque en tissu.

Pour l’instant, aucun cas Covid dans l’établissement depuis le début et nous espérons que cela va continuer comme ça.

A très bientôt pour de nouvelles anecdotes ! (Tous les lundis, peut-être!)

Rêves réalisés et rêves à venir

Bonjour à tous,

Je cherchais un sujet et ma chère femme me murmurait ce sujet. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Facile, je sais et je ne suis pas dure d’oreille avec mon appareil auditif.

Bref, quelles rêves ais-je pu réaliser tout d’abord et que ma surdité ne m’a pas du tout empêché de les vivre ? J’avoue qu’à cette époque-là, je ne voyais pas en quoi ça pouvait être une contrainte. C’est toujours le cas aujourd’hui mais avec une autre perspective.

  • Monter une pièce de théâtre et faire une tournée
    • Résultat : J’ai écrit ma première pièce en 2002 : « Pierrot et le voleur de sourire »  en partie en langue des signes et fait une tournée dans les Cévennes pour récolter des fonds au profit d’une centre pour enfants polyhandicapés en Lozère.
    • En 2009, j’ai monté un seul sur scène en clown. Un pur régal !
  • Partir un an à l’étranger découvrir une autre culture et rendre service.
  • Aller dans un désert
    • Résultat : En 2011, avec ma femme à notre voyage de noces au Maroc, nous étions aux portes du Sahara, un régal !
  • Ecrire un livre
  • Allier Théâtre et sensibilisation aux handicaps
    • Résultat : C’est ce que je suis en train de faire et ce qui m’a fait le plus plaisir c’est d’avoir pu jouer ma conférence-théâtre devant un public de sourds, à la bibliothèque Chaptal à Paris ce 31 octobre.

J’aurai pu en citer encore pleins d’autres. Je ne vous cacherai pas que cela n’a pas été simple avec des années difficiles, de doutes, de galères mais ça, j’en parlerai peut-être un autre jour, dans un prochain livre ?

Et maintenant mes prochains rêves ?

  • Découvrir l’Islande (c’est une obsession depuis des années car j’adore les volcans et la neige :-D)
  • Passer à la télévision avec ma conférence-théâtre « Au secours, j’ai un collègue sourd »
  • Jouer sur scène avec un humouriste handi comme Adda Abdeli ou bien Krystof Fluder (Djamel Debouzze ? il parle trop vite pour moi 😀 ) (Apparaître dans la série Vestiaires ?
  • Ecrire d’autres livres 😀
  • Et jouer des heures sur des jeux de société avec de bons amis.
  • Repartir à l’île de la Réunion avec ma famille au complet car nous y avons habité de 1983 à 1986. J’étais bien jeune à l’époque et j’en garde malheureusement peu de souvenirs. Reviendront-elles une fois sur place ?

Et vous ? Avez-vous réalisés vos rêves ? Aimeriez-vous en réaliser d’autre ? (En fait c’est primordial de rêver, de se projeter, cela fait vivre).