Pont du diable à Vérines

Quand sur la carte, j’ai vu « Pont du diable » avec une étoile. Je me suis dis « Chouette »! Ce n’est pas par tentation ou une volonté de donner mon âme au diable. Je savais juste que ça serait un joli pont en pierre. Et je n’ai pas été déçu.

Malgré les nombreux périls auxquels le village de St Marcellin en Forez a du faire face, le village recèle de trésors architecturaux comme le Pont du diable, classé monument historique depuis 1921. Il est l’un des ponts les mieux conservés du Forez.
Il se situe à quelques kilomètres du bourg, au lieu dit Vérines. C’est un pont haut et étroit à deux arches datant du XIVème siècle. La Mare est la petite rivière qu’il enjambe. Ce pont semble mener nulle part. Pourtant il a facilité les communications entre la plaine et la montagne car plusieurs voies convergeant vers lui. On pense qu’il facilitait le passage des mulets chargés de chaux extraite à Sury-le-Comtal, en direction du Velay. On n’explique pas autrement la présence d’un pont qui n’était pas vraiment nécessaire au franchissement d’une rivière de cette taille sauf en période de crues, la Mare est une rivière assez capricieuse.
Classé Monument Historique en 1921, le Pont de Vérines connu sous l’appellation « Pont du Diable » ou « Pont Peyrard » franchit La Mare, rivière à régime torrentiel, au débouché des Monts du Forez. Formant un dos d’âne et composé de deux arches, son élan au-dessus de l’eau est impressionnant . L’avant bec de la pile était destiné à réduire les remous et à dévier les corps flottants. Sa hauteur peut indiquer le niveau des crues autrefois.
Ce pont est mentionné dans une charte du Forez au XIVème siècle sous l’appellation ‘pont nouveau’ et devait donc remplacer un plus ancien. Des moulins existaient au même endroit, leur association avec des ponts étant très fréquente au Moyen-Age. Cependant, nous ignorons leur dispositif d’origine ainsi que leur relation avec le Pont de Vérines. Selon toute vraisemblance ce dernier assurait la mise au sec d’un chemin utilisé pour le commerce de la chaux entre Saint-Marcellin-en-Forez et le Velay

Source : https://www.loiretourisme.com/fiche/43542/le-pont-du-diable

Alors connaissez-vous d’autres pont du diable ? (Oui, j’en connais une en Ardèche déjà à Thueyts)

Le Prieuré de Saint Romain le Puy et des ânes

A Saint Romain le Puy, avec le prieuré perché sur un pic volcanique entouré de vignes ! Nous fîmes la sieste avant d’y monter.

DSC_0055_01

Et ça sera en vain puisque c’était en travaux ! Ballot, n’est-ce pas ?
Nous faisions le tour sur le petit parcours de santé et un enclos avec deux ânes qui avaient un fort appétit sylvestre.

DSC_0056_01DSC_0059_01DSC_0060_01

Un beau lieu à visiter avec un super panorama bien sûr! 😀

DSC_0067

Le Prieuré couronne le sommet d’un cône basaltique où s’épanouit à la belle saison
une flore méditerranéenne discrète (figuiers, anis, amandiers).
Dominant la plaine et les hommes par un panorama exceptionnel, il arbore avec
fière allure les empreintes de sa splendeur passée.
L’église prieurale de Saint Romain le Puy est l’un des jalons les plus prestigieux
de l’art roman forézien. Son architecture témoigne de l’intensité artistique de l’an Mil,
à la charnière de l’art carolingien et de l’art roman.
Plusieurs phases de construction sont repérables : Un édifice funéraire du Ve siècle,
une nef de la fin du Xe, un choeur du XIe siècle et des embellissements gothiques.
Des pans de fresques des X, XI, XII, XIII, XVe siècle recouvrent une partie des
murs, les colonnes et chapiteaux, ceux-ci soutenant colonnes et arcatures annoncent une
variété extrême de thèmes et de motifs imprégnés de l’influence méditerranéenne
(animaux fantastiques, entrelacs, figures symboliques, motifs floraux).
Il est classé monument historique depuis 1899.

Source : https://www.aldebertus.fr/Un-peu-d-histoire-aldebertus-art-2.html

 

La volière du Forez

A la base, nous visions le château qui se trouvait en haut de Marcilly le Châtel. Ce n’est que sur place que nous avions compris que la volière se trouvait au sein du château.
Les spectacles de rapaces étaient complets mais nous avions pu monter jusqu’au fort!

DSC_0011DSC_0013DSC_0014DSC_0015

DSC_0018
Pleins de bornes jalonnent la région sur les Chemins de l’Astrée, avec des extraits du livre d’Honoré d’Urfé! 

DSC_0020
Marcilly le Châtel

DSC_0021

DSC_0012
Au loin, le prieuré de Montverdun, photos que vous verrez à la prochaine article 🙂

Château de Saconay

Sur la commune de Pomeys, dans les Monts du Lyonnais, j’ai enfin découvert le château de Saconay. C’est une belle demeure dont on a des traces du 14ème siécle. Mais les premiers documents de ce lieu date de 1550. Elle portait comme premier nom : Maison forte de la Carrodière.

DSC_0072

Même si c’est une propriété privée, j’ai pu entrer dans le parc et j’ai osé me pointer jusqu’à l’entrée du château.

DSC_0073

Je vous invite à découvrir le site internet du château bien fourni en histoire du Château et qui relate aussi les sacrés travaux par les actuels propriétaires, la famille De Brosse :
http://chateaudesaconay.fr/

DSC_0075DSC_0076DSC_0077DSC_0078

Si les propriétaires du château me lisent, ais-je été dans l’illégalité quand je suis entré dans cette cour ? Vu que je n’ai vu aucun panneau m’interdisant l’entrée. Je suis déjà sourd, je ne pense pas être aveugle en plus.

DSC_0080

J’espère que cette courte découverte vous aura plus!

Très bonne journée à vous !

Jeudi photo #26 – Château de Tournoël

Une petite visite de ce très beau château qui domine Volvic et la plaine de la Limagne! A vraiment découvrir avec un intérieur superbement restauré. Un régal pour les yeux des enfants!

sdrsdrdavdavdavdav