Et si on essayait ?

Dis, si on essayait de s’écouter, juste un instant
En mettant de côté ses préjugés, ses peurs.

Pas facile déjà, ça s’apprend. Faut déjà se connaitre.
Puis nous avons aussi tous et toutes des façons de comprendre.

Bien sûr, on peut toujours essayer de se respecter, de respecter l’autre
De faire un effort pour ne pas assouvir ses instincts primaires.

Fait attention au vocabulaire quand même. L’un peut se sentir attaqué
Ou bien c’est incompréhensible pour l’autre
.
Essayons de se comprendre alors, d’aller à la rencontre de l’autre
Et mettre de côté ses convictions, ses valeurs durs comme le roc.

Ce n’est pas simple, tu penses bien en fonction des expériences de chacun.
En fonction des rencontres qu’ils font, cela leur confirme ou pas
leur façon de voir la vie.

Et si on essayait de faire un effort quand même, de reconnaître l’autre
dans ce qu’il est, avec ses souffrances, ses joies, ses valeurs.

Tu voudrais reconnaître une personne qui serait raciste ? xénophobe ?  homophobe ?
antisocial ? psychopathe?  intégriste ? Ceux qui bafouent la dignité humaine et la nature ?

C’est difficile d’essayer, j’avoue ! Mais c’est ça aimer l’homme, dans ce qu’il a de plus beau et ce qu’il a de plus mauvais. On peut essayer l’autre de faire prendre conscience que la vie a un autre sens que l’irrespect, l’immoral, la recherche de profit, de vouloir vivre ses pulsions.

T’en demandes beaucoup quand même. Tout dépend aussi de notre éducation, dans quel environnement tu as été élevé, de notre histoire, de notre culture.

Je sais bien, on n’est pas sorti de l’auberge avec tous ces diversités. Cela demande de réfléchir à notre condition humaine et de savoir prendre le temps de poser les bonnes questions comme : Qui suis-je ? Quel sens a ma vie ? Quels sont mes priorités ? Suis-je heureux ?

Nombreuses personnes ne se posent pas ces questions parce que ce n’est pas leurs priorités ou bien n’ont pas appris à connaitre leurs besoins, à savoir s’écouter et savoir écouter son environnement (l’homme et la nature).

Je sais bien tout ça. Après il y a souvent un écart entre ce que l’on sait et que ce l’on vit. C’est la notion de la cohérence. C’est pouvoir être aligné entre ce que je pense, ce que je dis et ce que je fais. Et si on essayait de mettre en pratique ? De passer à l’action ?

T’en demandes beaucoup, tu sais ? Tu abordes la question du courage et de la confiance en soi et aux autres. Comment peux-tu écouter l’autre si toi-même tu ne t’écoutes pas ? 
Comment peux-tu être disponible à l’autre si toi-même tu fuis tes besoins, tes angoisses ?

Attends, c’est moi qui pose les questions. Chaque chose en son temps. Est-ce qu’on peut essayer quand même de se poser, de s’asseoir autour d’un verre ?

Jusque là, ce n’est pas compliqué. Enfin, presque si on n’a pas la bougeotte. Se poser n’est pas donné à tout le monde. Etre dans l’instant T, c’est tout un art. L’un peut se sentir mal à l’aise avec ses représentations, ses peurs. L’autre voit avoir milles questions dans sa tête, penser à tout ce qu’il doit faire. 

Bien, essayons de ne pas réagir au quart de tour et voir les tenants et aboutissants. Je veux dire par là mieux connaitre le contexte, de comprendre ce qu’il s’est passé pour qu’on en arrive là. Et de s’entendre sur les mots qui peuvent nous heurter.

L’écoute, ce n’est pas simple tu sais. Cela s’apprend. Bien sûr que le monde gagnerait à se respecter, à reconnaître l’autre dans sa différence, à ne pas se juger ni juger l’autre même si c’est plus fort que soi.

C’est un idéal bien sûr. Certains pourraient croire que nous faisons un déni de réalité, que nous sommes dans un monde de bisounours. Et pourtant, je suis bien lucide sur la cruauté de certains hommes et femmes, des souffrances de certaines populations, des horreurs commises par des états totalitaires, de la complexité des relations qui se jouent entre pays, entre régions et entre personnes. Mais essayons quand même d’y croire et d’agir pour le meilleur.

Même si les signaux ne sont pas bons, et que nous sommes envahis par de mauvaises nouvelles, oui on peut quand même essayer de se révolter, et d’agir selon nos valeurs d’intégrité, de respect, de solidarité, de non-violence, de bienveillance.

Essayons avec les moyens du bord, avec ce que nous pouvons faire avec nos limites et nos forces. Essayons de partager ce que nous sommes sans convaincre, juste témoigner et d’être en cohérence entre notre être et nos actes. J’essaye de continuer à croire, de regarder ce qui se construit, de regarder les choses positives sans renier les difficultés.

Oui, essayer, c’est déjà faire un premier pas vers l’autre et vers soi-même ! Essayer, c’est déjà commencer à s’ouvrir l’esprit, la raison et le coeur.

Allez, essayons de prendre le temps de lire,d’écouter, de prendre de la distance, d’apprendre, de respirer et pleins d’autres choses. D’être soi et vivre !

 

DSC_0183

 

 

15 réflexions sur “Et si on essayait ?

  1. couleurverte123 5 juin 2020 / 6 h 43 min

    Bonjour,
    Bravo pour ces questionnements qui ont du sens…
     »De la peur ou des préjugés »? Effectivement, les uns et les autres n’ont malheureusement pas les mêmes valeurs humaines.
    Je souhaite (en espérant que ça fonctionne 🙂) à tous beaucoup de bienveillance envers autrui car c’est l’une des bases afin de vivre au mieux ensemble (de mon avis).
    Bien à toi.

    Aimé par 2 personnes

  2. By Marie 5 juin 2020 / 6 h 58 min

    Les articles écrits en ce moment je ne peux pas, trop mal au dos. Je privilégie les articles photos jusqu’à ce que la forme soit revenue, ce qui ne semble pas vouloir être le cas.

    Aimé par 1 personne

  3. Pierre 5 juin 2020 / 8 h 31 min

    Bonjour Vivien !
    Prendre le temps d’écouter les autres,
    savoir les écouter, n’est pas chose facile.
    C’est un art à part entière qui demande
    de l’abnégation et de l’expérience ! 😉😉😊

    Bonne journée !

    Pierre

    https://rotpier27.wordpress.com

    Aimé par 3 personnes

  4. VH 5 juin 2020 / 11 h 19 min

    Quel long article que tu arrives à t’exprimer pour être écouté !Tout cela te libère?

    Aimé par 1 personne

  5. vanadze17 5 juin 2020 / 12 h 30 min

    Bravo pour ces questionnements ! Essayer de faire bouger les esprits n’est pas chose facile…
    Personnellement je pense vivre dans l’instant présent et j’essaie d’être attentive aux autres, de les écouter sans me raconter…
    J’ai deux couples d’amis que j’apprécie beaucoup. Dans l’un des couples, une personne parle souvent d’elle-même ou de sa famille, ce qui parfois, est un peu longuet ! Dans l’autre couple, ils ne parlent jamais d’eux-mêmes ou rarement, sont attentifs à ce qu’on a pu dire dans une conversation précédente, prennent des nouvelles…Avec eux, on peut aborder n’importe quel sujet et échanger.
    Tandis qu’avec le premier couple, la conversation revient souvent sur eux, leur famille…
    Je pense que les personnes qui sont en phase avec elles-mêmes sont davantage à l’écoute des autres et sont plus faciles à vivre pour leur entourage. 🌞

    Aimé par 2 personnes

    • malyloup 6 juin 2020 / 9 h 47 min

      je me reconnais dans ton témoignage et si je comprends bien le souhait de Vivien, ce serait d’avoir de l’empathie pour le couple qui ne parle que d’eux-mêmes?…. ce que ça m’évoque, c’est que ceux ,qui nous agacent ‘un peu’ mais avec lesquels nous sommes en relation, ceux-là nous permettent de faire un travail sur nous (car pas facile à vivre) alors que ceux avec lesquels tout ‘roule’, sont notre ‘caburant’ pour ‘accepter’ les moins faciles 😉

      Aimé par 1 personne

  6. passiflore 6 juin 2020 / 7 h 03 min

    Je suis entrain de lire un livre d’un médecin psychiatre des exilés et des sans papier
    Le divan de Georges yochim Federmann .Etre à l’écoute de l’autre est son engagement essentiel!
    Bonne journée😄

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s