Journal d’un confiné #15 Ras-le-bol

Ce matin, un grand ras-le-bol
J’essaie de trouver des paraboles !
(Ta fille a des images, je crois !)
Mais non, j’aimerai m’exprimer
Avec des analogies pour ne pas déprimer.
( C’est autorisé aussi de faire la tronche)
Il n’y a rien qui me bronche.
J’en ai marre des lâchetés politiques.
(Tu nous fais un cri apocalyptique ? )
J’en ai marre du confinement
sans qu’il y ait de sens, vraiment !
(T’es un expert en la matière ?)
Non, c’est ce qui me désespère.
Je me documente, je m’informe.
(En vérifiant tes sources, conformes!)
J’ai envie de m’aérer la tête,
Courir sans but, sans quête.
(Utilise sans fin ton imaginaire)
Je regarde ce ciel bleu d’azur
Pour m’envoler, une vraie césure !
(Tu divagues, mon vieux)
J’ai hâte des jours pluvieux
Pour compter chaque goutte.
(Pour passer le temps ? Ridicule !)
Je songe à mon véhicule
Qui prend racine et fleurit.
(Vivien, t’as fini ton pitrerie ? )
J’avise mes murs à colorier
de milles lauriers.
(ça y est, on t’a perdu ! Allo ?)
Tout va bien, je révasse!
Point je ne trépasse.

Continuons à être solidaire!
Ne laissons pas notre colère passer à la haine.
Ni à la méfiance et aux gestes inconsidérés.
Vraiment pleins de courage !
De tout coeur avec vous!

_DSC0459
Nigelle de Damas