Grève nationale du secteur médico-social

Bonjour tout le monde, c’est le grand jour des revendications pour les oubliés du Ségur en ce 7 décembre. Pourquoi ? Tout simplement pour une vraie reconnaissance de nos métiers et la revalorisation de nos salaires.
Voici à peu près la liste des désagréments qui touchent la plupart des professionnels :

🟥 Salaire de misère
🟥 Postes vacants ou manque de personnel
🟥 Moyen financier en baisse ou stagnant
🟥 Manque de moyens générant une impuissance face aux problématiques des publics accompagnés
🟥 Perte de sens du métier
🟥 Management autoritaire
🟥 Remise en cause des accords sur le temps de travail
🟥 Burn out
🟥 Délais de prise de rdv interminable pour les personnes accompagnées
🟥 Mesure administrative ou judiciaire non appliquée
🟥 Licenciement ou suspension de salaire
(Liste récupéré sur la page évènement)

On le sait très bien. Pour pouvoir accompagner le plus juste possible et être aux côtés des plus précaires dans de bonnes conditions, il nous faut être disponible, en « bon état ».
Accepteriez-vous un chirurgien ivre, crevé vous opère ?
Accepteriez-vous qu’un plombier répare votre salle de bains avec des outils usées, en étant démotivé ?
Accepteriez-vous qu’un banquier s’occupe de votre compte en banque s’il est lui-même ruiné, désorganisé ?

Ce n’est hélas pas pour rien que des professionnels démissionnent et changent de métier. Pour ma part, je préfère jongler entre plusieurs métiers dont l’éducation spécialisé pour ne pas me laisser gagner par le burn-out. Hélas, je ne serai pas dans la rue pour des soucis de santé mais le coeur y est !

Je vous laisse lire le communiqué de presse :

Aucune description de photo disponible.


Bon courage à mes collègues!