Chroniques d’un éducateur #3 De la communication non verbale, des jeux et un instant de pile usé

Remplacement de trois jours dans un IME avec des jeunes déficients intellectuels de 10 ans à 14 ans. Tous différents les uns et les autres au niveau des apprentissages, de la compréhension de leur environnement, de leur communication. Certains verbalisent légèrement, nous les comprenons. D’autres tentent de verbaliser, de produire des sons qui arrivent à avoir du sens. Ils jonglent avec leurs mots en même temps que leurs émotions. Du diamant brut. Avec eux, nous les faisons briller dans le temps, avec leurs armes et nos billes pour les aiguiller en fonction de leurs possibilités.
J’ai beaucoup apprécié ces trois jours malgré deux énergumènes qui m’ont bien fait tourner en bourrique, comme ils le font avec les autres éducateurs. Mots cailloux, gestes indélicats, surdité provisoire.
Avec plaisir, j’ai eu des temps individuels pour travailler sur la communication et le travail sensoriel. Juste apprendre à manier des objets et les faire rentrer par un trou dans une boite, à emboiter des legos, à malaxer de la pâte de la modeler. J’ai eu à chanter des comptines pendant 30 minutes car cela stimulait un jeune qui ne pouvait pas parler, ou très peu. Quand je chantais, il verbalisait un tout petit peu en entonnait un air, surtout : « Meunier tu dors! « . Il prenait mes mains pour les faire tourner. Il était donc dans l’intéraction donc je profitais de cette médiation pour être en lien avec lui.

J’ai eu l’occasion d’animer un petit groupe de 4 jeunes pour un temps d’expression. Bouger des parties du corps pour se détendre. Se passer un ballon imaginaire en disant le prénom d’un de ses camarades. Imiter des animaux au choix. Oui, vous avez bien lu, avec eux, j’ai fait la poule, le canard, le cheval, le cochon, l’ours. Cela a bien plus à certains.

J’ai apprécié travailler en duo avec un autre éducateur, pour des temps de jeux de société et de bricolage. J’ai découvert le Toutim, excellent jeu d’observation, réflexion et argumentation autour des formes, des couleurs et autres sens. Cela à renforcer ma conviction que les jeux sont très utiles pour apprendre les règles, les relations avec les autres, savoir attendre, savoir observer, savoir écouter etc…. Ok, faut choisir les bons jeux adéquats et on ne soupçonne pas encore ce qui existe déjà, et que nous pouvons adapter aussi.
Le jeu fonctionne si on y prends du plaisir.

Bref, trois jours la semaine dernière et cette semaine, je serai à temps plein les 5 jours, sauf le mercredi après-midi dans un autre IME. Je ne sais pas encore dans quel tranche d’âge je serai.

J’oubliais de vous raconter une anecdote. C’était ce mardi matin. Je savais que je n’avais plus de piles auditives chez moi et il fallait que j’en achète dans une pharmacie sur la route vers le boulot. J’y allais en vélo et pas de pot, il y en avait pas. En arrivant à l’IME à 8h50, j’allais voir le secretariat et je leur informai de mon problème. Je ne t’entendais plus rien et je détestais ça. La secrétaire prit le téléphone pour joindre une autre pharmacie. Elle avait enlevé son masque pour que je puisses lire sur les lèvres. Elle m’avait demandé les références des piles. La pharmacie en avait et oh joie, la secrétaire se proposa de m’emmener en voiture; Ce fut fait en 10 minuteset j’ai pu commencer à travailler en entendant très bien à 9h10 au groupe. J’ai beaucoup apprécié cette réactivité et je les en remercie. C’est beau la solidarité, non ?

8 réflexions sur “Chroniques d’un éducateur #3 De la communication non verbale, des jeux et un instant de pile usé

  1. MLV 1 février 2021 / 11 h 10 min

    Oh! yes ,c’est beau la solidarité! Que faire autrement? Bonne journée!

    Aimé par 1 personne

  2. marie 1 février 2021 / 14 h 00 min

    Bonjour , j’aime beaucoup quand tu racontes tes expériences , cela est enrichissant pour toi à n’en pas douter. Heureusement que la solidarité à joué pour que tu puisses entendre de nouveau. Bon après-midi Amitiés MTH

    Aimé par 1 personne

  3. pierrettej 1 février 2021 / 14 h 52 min

    J’aime beaucoup ce récit , j’y retrouve le même vécu que ma fille ( éducatrice et enseignante spécialisée ) me raconte quelquefois .
    Je vous admire vous qui accompagnez ces enfants et ado avec lesquels vous devez faire preuve d’une grande patience . Dans tes lignes je peux ressentir le plaisir que tu as ( tout comme ma fille ) à exercer ton métier 🙂
    Belle semaine , avec mes amitiés

    Aimé par 1 personne

  4. malyloup 1 février 2021 / 19 h 53 min

    Oui c’est beau la solidarité, surtout dans ce travail très ‘prenant’ 👌
    Et j’adore la photo de fin! 👏

    Aimé par 1 personne

  5. vanadze17 2 février 2021 / 13 h 35 min

    Admiration pour ton travail avec ces enfants. C’est parfois difficile mais tellement enrichissant !
    Bravo à cette secrétaire pour sa réactivité et sa solidarité ! Bonne semaine à toi 🌞

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s