Sur le chemin de Compostelle – De Thurins à Saint Symphorien sur Coise

Ce vendredi 29 mai au matin, j’étais décidé à partir sur le chemin de Compostelle à partir de Thurins (Pas Turin d’Italie, bien sûr). J’avais pris le bus et je n’avais pu prendre de billet. le chauffeur n’avait pas accepté la monnaie. Avec son masque, il m’avait parlé de payer par texto mais je le comprenais très mal sur la procédure, à cause du masque et du bruit. Comment allais-je faire pour le retour ? Chaque chose en son temps.

img_2242

Avec un bon rythme, je suis donc parti, tout guilleret ! Non, je n’ai pas commencé à chanter « Un kilomètre à pied, ça use, ça use…. ». Un peu trop tôt. La montée commençait bien fort et en plein cagnard (en plein soleil, si vous voulez).

img_2245

Dans ce coin-là, c’était le paradis des cerises. J’ai osé en prendre une ou deux, et même plus sur un grand cerisier qui était tout seul sur le chemin. Un arbre communal ?
Bref, j’ai eu ma dose pour m’aider à monter. Je pus observer un milan royal et pleins d’oiseaux !
Une petite vue sur Rontalon !

img_2246

img_2256

img_2248

Le sentier botanique fut un vrai havre de fraîcheur et je découvris une plante très particulière en plein milieu du chemin: un ticket TCL tout propre ! A voir au retour s’il est vraiment valable.

img_2253

img_2260

img_2255

Saint Martin en Haut au loin !

img_2262

Et là, c’est le drame ! Me fiant au panneau, je fis attention. Un chien ? Un tracteur fou ? Un essaim de frelons ? Une base aérienne d’extraterrestres ? Rien. Je continuais mon chemin sans être vigilant sur les fléchages.

img_2263

Après quelques virages sur un beau sentier, ou au loin, je vis trois « lavandières » près d’un pré ombragé avec pleins de chèvres. Je crus être projeté dans le passé, pendant un court instant. Ivre d’émerveillement, je continuais mon chemin et j’eus un doute quand je ne vis plus le petit carré bleu avec la coquille. Je vérifiais pour la première fois ma carte IGN. En effet, je m’étais planté. J’avais tourné au mauvais endroit juste après le panneau « Passage dangereux « .

img_2267

Sur la photo suivante, j’eus la chance d’avoir deux volatiles (et même un troisième). Les apercevez-vous ? ).
Quand j’avais atteint les environs de Saint Martin en Haut pour avoir ce panorama, j’étais tout fier et ravi. J’étais encore plus motivé pour continuer.

img_2268

J’ai beaucoup apprécié la diversité des paysages et je n’ai rencontré presque personne. A part une jolie joggeuse et une randonneuse aguerrie (prenez comme vous voulez ) Je retrouvais cette dernière à la fin, à l’arrêt de bus de Saint Symphorien sur Coise. (Mais n’allons pas trop vite).

img_2270

img_2272

Je commençais avoir faim et je mis du temps à trouver un coin sympathique à l’ombre. Une randonneuse squattait la seule table de picnic qui était au soleil sur mon trajet. Je continuais sur une grande montée bitumée au soleil. Quelques minutes après, c’est en voyant SaintSym, comme on dit dans le coin, que j’ai pris mon picnic debout. On le voit au loin sur la photo suivante! Derrière l’arbre tout seul !

img_2273

Ouf, la chasse n’était pas ouverte. je pus continuer tranquille. Les derniers kilomètres furent rudes pour les jambes.

img_2277

img_2278

Le dernier kilomètre fut cruel avec une descente raide et une montée ardue à l’entrée de Saint Symphorien sur Coise. Mais en voyant l’Eglise, je me sentis plus léger et revigoré.

img_2291

Victoire de ma journée avec 4h30 de marche, 22 kilomètres ! Cela m’avait fait un bien fou ! Et j’étais très heureux ! J’ai repris le car de la région et le trajet était gratuit. Puis j’ai récupéré le bus TCL à Brindas. Et hop, j’ai pu validé sans problèmes mon ticket TCL retrouvé dans les bois. (Appartenait-elle à la randonneuse que j’avais rattrapé ? Oups!)

Chose amusante, la randonneuse a un compte Instagram que je découvris chez moi en regardant les photos hashtagués #chemindecompostelle. Vous pouvez donc découvrir son compte sur Instagram : https://instagram.com/surcompostelle?igshid=cnhp1uim79r9 (sur trois photos, on devine que nous sommes bien passé au même endroit 😅) !

Quand continuerai-je le Chemin de Compostelle ? Tout dépend de ma famille et de mon travail :-D.

Affaire à suivre

15 réflexions sur “Sur le chemin de Compostelle – De Thurins à Saint Symphorien sur Coise

  1. By Marie 1 juin 2020 / 5 h 47 min

    Bien qu’ancienne marcheuse de montagne, je n’ai jamais été tentée par les chemins de Compostelle même s’il m’est arrivé d’en fouler quelques uns sans doute par hasard, à commencer par ceux de mon village. J’admire ceux qui font mais ne suis pas tentée. En revanche j’apprécie les beaux paysages que tu as traversés. La France est vraiment belle partout. Chez elle, comme disait Brassens, y a rien à jeter.

    Aimé par 1 personne

  2. soene 1 juin 2020 / 6 h 44 min

    Hello Vivien
    Et bien, tu ne traînes pas en rando ! Un grand parcours sur ce fameux Chemin. Merci pour ta dernière photo et de ton beau sourire 😉
    Attention, à chaque carrefour, bien vérifier avec le GPS pour ne pas faire trop de kilomètres en trop… J’aime beaucoup l’arc en ciel de l’eau dans le champ.
    Le Hasard a bien fait les choses avec le ticket TCL abandonné 😆
    Mais le picnic, debout, ça je refuse !
    Bonne semaine et gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • lesouffleurdemots 1 juin 2020 / 7 h 37 min

      Avec plaisir 🙂
      Oh pour le picnic debout, j’avais le courage de m’asseoir par terre de crainte que mes jambes aient du mal à repartir! Je n’avais pas de rondins, de pierre pour m’asseoir 🙂
      Belle semaine à toi aussi

      J'aime

    • lesouffleurdemots 1 juin 2020 / 7 h 36 min

      Yeo! Oui avec les pauses bien sûr! Par moments, je contemplais, j’observais mais rarement longuement à un même endroit. Il me semble que je ne me sois pas assis durant cette balade!

      J'aime

  3. Marlabis 1 juin 2020 / 14 h 29 min

    Sur le compte d’Isabelle, j’ai reconnu la poule !
    Ce qui confirme que vous êtes bien passés au même endroit ! 😉
    Ça donne envie toutes ces illustrations ! Et en plus tu devais avoir une bonne étoile, ou une bonne fée pour avoir mis sur ton chemin le fameux titre de transport ! Merci pour ce partage !

    Aimé par 1 personne

  4. malyloup 1 juin 2020 / 21 h 13 min

    Ah que j’aime ce billet, Vivien! Tes photos sont magnifiques et ta joie est palpable à travers elles! Et j’adore le *miracle* du ticket car comme tu es parti *confiant* tout arrive! Bravo pour *tout* 👏🙏😃

    Aimé par 1 personne

  5. vanadze17 2 juin 2020 / 15 h 43 min

    Bravo pour ce reportage et pour le courage !!! J’ai deux amis qui ont fait Compostelle depuis les Pyrénées jusqu’à St Jacques de Compostelle en 5 semaines… mais il faut beaucoup d’entraînement avant le départ… 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Filimages 6 juin 2020 / 16 h 43 min

    Une bien jolie promenade, mais tu as dû avoir chaud ! Et puis quelle chance d’avoir trouvé un ticket de bus tout neuf alors que tu en avais justement besoin… 🙂

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s