Super prof

Mme Bermèche arriva dans une classe calme.

Ses élèves avaient déjà préparé leurs affaires d’histoire-géographie.

Ils se sont levés pour saluer l’arrivée de mme Bermèche.

Ce dernier les remercia avec un sourire et les invita à s’asseoir.

Elle demanda à Esther de faire un récapitulatif du dernier cours.

L’élève commença à exposer de manière magistrale.

Mme Bermèche fut épaté car Esther avait déclamé le « J’accuse » de Zola.

Applaudissements.

Chacun avait le défi de résumer le cours d’avant de manière originale ou un point de la leçon qu’il avait marqué.  Chacun pouvait utiliser ses dons au service de l’apprentissage de ses leçons.

La prof remercia Esther et repris le chemin de son cours sur la première guerre mondiale. Elle utilisa une télécommande qui actionna un vidéo projecteur. Elle avait préparé un diaporama dynamique avec des photos, des mini-vidéos, des scans de lettres de poilus (Les soldats, n’est-ce pas ? Vous avez pensé à autre chose ?).

Elle avait même conçu une carte dynamique montrant l’évolution des fronts.

Les élèves avaient juste à ‘écouter et à lever la main en cas d’incompréhensions ou de questions.

Puis d’un seul coup, un élève, Nicolas  s’écria : « Carton jaune ». Rires.

En effet, Nicolas avait remarqué que la prof avait glissé une image de la révolution française.

Mme Bermèche esquissa un sourire. Elle traça un trait sur un petit tableau.

Tableau de scores. Effectivement, un match d’idées incongrues s’était mis en place et quand le score atteignait dix cartons jaunes. La prof ou la classe avait un gage.  Le gage était de réaliser une caricature sur l’actualité. Mme Bermèche s’arrangeait toujours pour se représenter en souris  ce qui faisait la joie des élèves.

C’était toujours un moment de plaisir. Cela n’allait jamais à la moquerie ni aux brimades.

Tous les cours de Mme Bermèche se faisaient dans le calme et la bonne humeur. Elle avait réussi à instaurer de la confiance, un climat serein empreint de solidarité. Il pouvait y avoir bien sûr de la compétitivité mais c’était par jeu.

Mme Bermèche était vraiment attentif à chacun et avait toujours une parole valorisante. Jamais de négations.

Quand la sonnerie sonnait, les élèves restaient en place malgré tout. Selon un rite bien défini et un fonctionnement réfléchi en classe, des élèves désignés prenaient les polycopiés de la prof et les distribuaient.

 

PS : Je me suis inspiré en partie d’une histoire vraie, celle de mon prof d’Histoire-géographie que j’ai eu au lycée, mr Bermès. Lui, il se dessinait en rat et donnait des surnoms aux autres profs et même au conseiller pédagogique :  « Mr Ramon » à cause de sa grosse moustache noire.

 

4 réflexions sur “Super prof

  1. BB 25 mars 2016 / 21 h 15 min

    Quelle beau roman. Il y a souvent ce genre de film sur les chaines d’Etat.Et c’est toujours à une autre époque.

    J'aime

  2. Elisa 27 mars 2016 / 9 h 48 min

    Il y a des enseignants qui nous marquent à vie. Moi c’était Madame Beaujean, elle m’a terrorisée et fascinée. Je lui dis un grand merci 🙂

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez osez dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s