Celui qui aimerait dire NON

Il aimerait susurrer NON

Contre ce qui est contraire à ses valeurs.

Mais il appréhende le regard des autres.

 

Il souhaiterait murmurer NON

Aux incohérences de son entourage

Mais s’inquiète du rejet des siens.

 

Il voudrait faire part de son NON

Aux politiques ambiguës, injustes

Mais il craint d’être isolé socialement.

 

Il aimerait dire NON

Aux injustices criantes du gouvernement

Mais il a peur pour sa famille.

 

Il souhaiterait s’exclamer NON

Contre les violences institutionnelles

Mais il a la trouille pour son avenir professionnel.

 

Il voudrait crier NON

Contre les multinationales, les lobbies

Mais il s’effraie pour son avenir tout court

 

Il aimerait hurler NON

Contre les mafias, les gangs, les extrémistes

Mais il est tétanisé pour rester en vie.

 

Alors il se tait en attendant que d’autres le fassent.

Et son non-dit le rongera.

 

Osons dire NON à notre manière, selon nos capacités et selon nos moyens.