Chroniques d’un éducateur #2 Du quotidien et de l’imprévu

La semaine dernière, j’ai établi mon record de nombre de jours d’affilée d’intérim : 3 jours et une demi-journée. J’ai travaillé dans un IME (Institut Médico-Educatif) avec des jeunes adultes orientation Foyer d’accueil médicalisé à part deux pour une orientation foyer de vie. C’était donc des grand jeunes avec des déficiences intellectuels assez sévères, avec peu d’autonomie et une communication non verbale. On utilisait avec certains le Makaton (aide à la communication qui comporte quelques similitudes avec la langue des signes), ou bien des pictogrammes.
Ils venaient pour la journée avec comme objectif de les accompagner dans les gestes de la vie quotidienne.
J’ai pris du plaisir à être avec eux au sein d’une équipe dynamique, très bienveillant. Je fus vraiment à ma place pour essayer au mieux de répondre à leurs besoins, et de leur apporter un confort malgré la situation sanitaire.
J’ai pu mettre en avant mes talents de conteur et ce fut très apprécié lors d’un temps prévu de détente. Nous eûmes de bonnes surprises avec une jeune qui a pu se poser tout en écoutant un des contes.

Qu’est-ce qu’il y a eu comme activités ?
De la marche, de l’entretien des espaces verts, de temps de relaxation. De la patisserie et préparation du journal mensuel (coloriage en fait). Et surtout de l’imprévu. Improviser en fonction de la fatigue des unes et des autres. En fonction de la météo.

A peine fini cet article, j’ai reçu un texto pour un remplacement dans un autre IME dans la foulée pour quatre jours. Par chance, j’ai un vélo électrique pour faire les trajets car la voiture a été réquisitionnée par ma femme … Et en écrivant la phrase d’avant, j’ai reçu un coup de téléphone pour un remplacement d’une semaine dans l’IME de la semaine dernière. Parait que mon travail a été apprécié.

Je commence à apprécier les divers remplacements pour découvrir la variété des publics. Et surtout varier les différents postures éducatives en fonction des âges et de type de déficience.

7 réflexions sur “Chroniques d’un éducateur #2 Du quotidien et de l’imprévu

  1. vanadze17 26 janvier 2021 / 14 h 20 min

    Très bonnes nouvelles ! Tu vas être très occupé et apprécié 👏 bonne journée à toi 🌞

    Aimé par 1 personne

  2. marie 26 janvier 2021 / 14 h 32 min

    Bon courage, c’est très varié ton travail, et très enrichissant bisous MTH

    Aimé par 1 personne

  3. malyloup 27 janvier 2021 / 9 h 18 min

    super toutes ces différentes expériences! et tu vas te faire un nom dans le milieu, à n’en pas douter! bravo Vivien!

    Aimé par 1 personne

  4. soene 28 janvier 2021 / 7 h 49 min

    Hello Vivien
    L’intérim est toujours très enrichissant même si ce n’est pas facile car il faut une grosse capacité d’adaptation.
    Super, ça marche bien et comme te le dit MaryLoup, tu vas faire ton trou 😆
    Fais quand même gaffe pour descendre de ta colline à vélo 😉
    Bon courage
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s