Moi, accro ?

Texte écrit en 2014 toujours d’actualité :

Accro, complètement accro !

Internet m’a pris dans les crocs.

Mes sens ne sont plus synchros.

Je suis figé comme un maquereau.

La dépendance me transporte loin

Loin de la réalité , dans le foin.

Pour oublier, tout oublier

Pour croire que tout est plié.

J’ai une drogue pour l’éternité.

Je suis accro à la solidarité

Aux rencontres, à la fraternité

Même à mes blagues ratées.

Addictif, moi, pas du tout ?

Allez, un peu sur Facebook où je traîne pas mal de temps. Mon temps d’attente de me former s’y prête un peu. Addict aussi aux jeux sur Smartphone. Terrible. Complètement accro. Mais ça va, je ne passe pas au stade : mince, je l’ai oublié à la maison, j’en tombe malade.

Comment vivez-vous vos addictions ?

L’addiction à la cigarette, à l’alcool, à la drogue comme le shit par exemple. Pris dans une spirale de dépendance face aux jeux vidéos, aux nouvelles technologies de pointes.

D’après mes expériences d’éduc spé et à travers les lectures, les témoignages, les addictions comment souvent par une phase de découverte pour être pris ensuite dans un engrenage. Nous sommes possédés par l’objet de nos désirs. Si cet objet qui nous possède nous manque, on peut devenir très irritables, angoissés, malades, nauséeux. On se croit libre malgré tout. Tout est illusion dans l’addiction. On peut en baver avec des troubles du sommeil, troubles de l’alimentation.

L’addiction est une fuite inconsciente de nos soucis, de nos souffrances.

Si je joue à fond aux jeux vidéos, c’est pour oublier la réalité qui devient dur, traumatisant. On se dit que mais non, je joue sur réseau, je crée des liens et tout. Oui, mais tout reste virtuel et rien ne vaut le face à face, les vrais liens sociaux. On s’isole de plus en plus. On est dans un brouillard, complètement dans le déni de notre privation de la liberté.

Il est essentiel de se créer des sas, des paliers pour se sentir plus libres en conscience. Est-ce je peux choisir ? Mieux saisir ce qui fait sens pour moi. Suis-je vraiment heureux en profondeur ? Est-ce que ça me procure un bien-être en durée ? C’est essayer de discerner ses fragilités et ses forces. Je pense que pour cela, il ne faut pas hésiter à demander un soutien pour aider à prendre de la distance.

Quand je vois les jeunes scotchés à leur portable quand ils sont en groupe, dans la cour, cela me fait de la peine. Ils se renferment de plus en plus. Vive la communication verbale, de vive voix, la communication non verbale par les gestes et les regards. Rien ne vaut un visage attentif en chair et en os à l’écran. Vive le souffle, le son pur, les couleurs, les bruits de la nature, l’espace…

Ah oui, j’oubliais. Je suis accroc à la solidarité, à l’amitié. Je suis accroc aux sourires, aux rires, aux blagues même foireuses. Je suis accro à la franchise, à la sincérité.

Je vous souhaite d’être libre dans vos choix, de pouvoir choisir vos activités en respectant votre énergie, votre santé, vos liens sociaux. Je vous souhaite de trouver un équilibre qui puisse vous épanouir.

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s