L’épuisement d’une mère

Alix n’en peut plus avec ces bambins.

Même son mari Jean est épuisé avec son travail en plus.

Ils tiennent depuis trois ans

Depuis que la première est née, Esther.

Le deuxième enfant, Kimo ne fait pas ses nuits.

Alix est super crevé mais elle est hyperactive.

Le ménage, les couches, les bains, les repas

Et bien sûr répondre aux sollicitations de ses enfants.

Parfois elle aimerait les balancer par la fenêtre.

Non, cela ne se fait pas. Pas du tout même.

Elle a déjà fait g                arder ses enfants mais rien en change.

Elle sent qu’elle ne récupérera jamais.

A quand le répit ? Elle ne veut plus solliciter.

Elle veut être forte et pourtant, au fond d’elle….

Elle sent que ce n’est pas raisonnable.

Elle voudrait bien mais elle ne veut pas se séparer de son dernier.

Il est encore trop fragile. Cela ne fait que six mois qu’il est né.

Comment fait-elle pour tenir ? Elle se le demande bien.

Peut-être qu’elle arrive à prendre les petits bonheurs de ses enfants

Comme des décharges d’énergies.

Quand il y a un câlin, un sourire qui vient.

Un nouveau mot, un nouveau geste d’un de ses enfants.

Les instants de tendresse et craquants quand son bébé joue,

Ou bien babille. Quand Esther dessine ou chantonne.

Parfois son mari prend le relais. Primordial le tiers.

Elle songe aux mères seules. Quelle galère !

Elle repense à ses amies qui ont aussi des enfants.

Alix est épuisé mais elle est heureuse malgré tout.

Heureuse d’avoir des enfants et surtout cette chance d’en avoir.

Elle sent que le mental est important pour tenir.

Elle ressent que le repos est parfois nécessaire.

Elle essaie de jongler avec tous les aléas quotidiens

Et de se mettre au rythme des enfants.

Elle arrive à réfléchir quand même,

A prendre du recul sur ce qu’elle vit,

Avec son mari et ses enfants.

Même à deux heures du matin, après avoir rassuré la grande,

Elle peut se rendormir et ne pas se décourager.

Elle sait bien que c’est pour un temps mais que c’est long.

Elle sait bien qu’élever ses enfants prend du temps

Et que ça semble se répéter indéfiniment.

Alix est épuisé mais elle vit toujours

Et surtout ne reste pas seul face à ses détresses.

Elle prendra toujours le temps de téléphoner à des amies.

Pour apaiser son épuisement, pour avancer.

Bon courage à toutes les mères… et aux pères !

4 réflexions sur “L’épuisement d’une mère

  1. pierrettej 16 novembre 2015 / 19 h 11 min

    Ce billet me rappelle combien ça pouvait être difficile certains jours et surtout certaines nuits mais on y arrive , les petits bonheurs nous permettent de surmonter ces moments de grande fatigue , d’épuisement même .
    Mes enfants sont adultes , je suis grand-maman et je peux  » profiter  » de ma petite fille sans les côtés pénibles que l’on vit en tant que parents .
    Bonne semaine Vivien .
    Amicalement

    Aimé par 1 personne

  2. Céline 18 novembre 2015 / 11 h 21 min

    c’est souvent ainsi pour pratiquement toutes les mamans sans oublier les papas.
    Ce texte est juste une réalité du quotidien.
    mais il n’est pas vraiment positif, il ne montre pas de bonheur même si tu dis certains mots comme sourire ou heureuse.
    si j’étais toi, j’aurais dit autrement pour plus valoriser 🙂 mais ce sont tes propres mots et je respecte totalement tes écritures.
    Continue je lis de temps en temps

    Aimé par 1 personne

    • lesouffleurdemots 18 novembre 2015 / 11 h 22 min

      Merci beaucoup Céline! T’inquiète pas j’écris aussi des textes plus positifs! 😉

      J'aime

  3. Aurélie 20 novembre 2015 / 22 h 05 min

    Je te remercie Vivien d’avoir écrit ce poème sur cette réalité du quotidien, tellement terre à terre, mais tellement envahissante quand on la vit.

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez osez dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s