Mission périlleuse pour deux becs-croisés des sapins

  • Bon, t’es sûr que c’est bon ? On peut y aller ?
  • A priori, personne à l’horizon
  • Alors t’entends quelque chose ?
  • Chut, tais-toi ! J’écoute
  • Attends, quelqu’un arrive de l’ouest !
  • Cui cui, je te dis que non. Allez, on peut y aller. Il nous faut du fer. Géophages, nous sommes !
  • Hein ?
  • Tout simplement que nous avons besoin de grignoter comme complément alimentaire certaines substances minérales comme d’autres passereaux.
  • Bref, je mange. J’ai faim. Surveille un peu toi !
  • Oui oui, je veille. J’ai vraiment l’impression qu’on nous observe.
  • Faut « fer » attention, tout simplement !
  • Oh pétard, ce n’est pas le grillon au cauchemar mais ça y ressemble.
  • J’entends juste un clic-clac d’un appareil photo
  • Quoi ?
  • Allez, reviens ! Espèce de trouillard.
  • Bon, on les attends ou pas. Cela sent un peu les égouts.
  • J’entends plutôt la voix des goûts.
  • Tu veux pas migrer en Afrique plutôt ?
  • On n’est pas migrateurs, je te signale !
  • En tout cas, ce fut une mission risquée, sois en sûr. Ils sont un peu gauches.

(Pour information grâce au groupe facebook « Mon coin ornitho », il y a des droitiers et des gauchers chez ces oiseaux 😀 )