A ceux qui cherchent du travail

Voici le début d’une longue marche sans savoir quand sera le prochain carrefour, signe d’un nouveau horizon d’emploi.

Même si l’on s’est préparé, ce n’est jamais facile. Ce long temps sans être utile à la société. Sans être actif, sans pouvoir mettre à contribution ses compétences, ses savoir-faire.

Recherche de structures, envoi de candidatures spontanées.

Recherche d’offres d’emploi sur les sites spécialisés, envoi d’une lettre de motivation et d’un CV.

Activation de réseau. Semer, sans cesse semer parfois dans le vide.

Pour l’instant, on peut avoir des réponses négatives. C’est normal au début. On ne pourra jamais s’habituer surtout quand on est pas pris sur un poste qu’on a postulé. C’est toujours un coup de massue. L’estime de soi s’effrite.

Pour ma part, j’essaie de mettre en place une hygiène de vie. Le matin, envoi de candidatures et prises de rendez-vous avec des professionnels. L’après-midi, activités, détentes tel que la photographie, l’écriture à travers les blogs, le vélo. Chacun peut trouver son rythme et mettre ses exigences nécessaires pour trouver des filons, développer son réseau.

Il est pour moi essentiel de se faire entourer. Essentiel de ne pas rester seul. Je sais que ce n’est pas simple car il y a une part de honte de ne pas travailler, de ne pas ramener de sous à la maison, de ne pas être utile, de ne pas avoir sa place dans la société.

Dans mes activités, je fais surtout du bénévolat. Là, cela peut être gratifiant en attendant de s’épanouir dans un boulot. C’est important aussi de se faire du bien en allant voir des amis, comme des oasis ou des aires d’autoroute quand il n’y a pas de sortie possible.

Il faut réussir à se vendre, à se rendre disponible, à prouver que l’on est fait pour ce poste. Et prendre garde à la chute quand la désillusion arrive. On peut se rendre visible dans les réseaux sociaux mais en veillant au vocabulaire qu’on emploie, à l’image que l’on peut renvoyer en fonction de domaine où l’on postule.

Le temps du chômage peut être aussi l’occasion de créer, de développer plus en profondeur son projet professionnel.

Alors, je souhaite du bon courage pour ceux qui sont en recherche d’emploi et qui galèrent. Et de toujours croire en eux, de toujours se faire confiance même si ce n’est pas facile tous les jours.

Hasta la vista !

3 réflexions sur “A ceux qui cherchent du travail

  1. Guy Veyer 16 juin 2015 / 11 h 30 min

    Un conseil d’un ancien des Ressources Humaines : soyez vous-mêmes ! Cela ne sera à rien de mentir pour obtenir un emploi que vous convoitez. Si vous mentez, il y a de fortes chances que vous vous mentez d’abord à vous-même. Et si par bonheur vous arrivez à décrochez la timbale, vous risquez au bout de quelque mois de vous apercevoir que vous vous êtes trompé(e) dans les deux sens du thermes. par ailleurs, votre employeur risque, lui aussi, de s’en rendre compte, à moins que vous parveniez à feindre. Mais alors quelle vie !?

    Aimé par 1 personne

Soyez pas timides, venez osez dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s