» Sa dernière heure avait sonné  » : un poème de Rotpier … vous pourrez en reprendre engore et engore !

Alors, j’adore ce texte! Venez nombreux le lire! Merci Rotpier!

Le Blog-notes de Rotpier : poésie et bien d'autre chose

Je vous propose, sur l’heure, ce billet posté de l’Eure.

Et… l’Eure c’est l’Eure,

avant l’Eure c’est pas l’Eure,

après l’Eure c’est plus l’Eure !

 

Et, si vous aimez, n’hésitez pas à en reprendre engore et engore !

Horloge biologique

Image du net

Sa dernière heure avait sonné,

 

Il était là, gisant,

enfin … ce qu’il en restait

et ce n’était pas peu dire.

C’était … c’était … comment définir

… hallucinant, hallucinant et terrifiant.

Il y en avait partout,

au sol, sur les murs, au plafond,

des gros et des petits bouts

… il était éventré

… complètement éventré.

Dans son pied gauche

une aiguille était plantée

… la grande.

Dans son œil, le gauche,

… oui, le gauche aussi, allez savoir pourquoi,

la petite s’était fichée.

Une série de chiffres, romains,

de un à douze mais dans un ordre libre

pendait au lustre de part et d’autre ainsi qu’une main,

Voir l’article original 148 mots de plus

Une réflexion sur “ » Sa dernière heure avait sonné  » : un poème de Rotpier … vous pourrez en reprendre engore et engore !

Soyez pas timides, venez oser dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s