Une vie fracassée

Elle est assise dans le métro.

Recroquevillée vers ses jambes où elle tente de fermer une bouteille de gin.

Elle la met dans un sac en plastique vert pour ensuite la mettre dans son petit sac à dos noir.

Elle prend une bouteille d’eau de 50 cl. Elle murmure des mots à la bouteille. On l’entend à peine.  Ses bras semblent déstructurés. Elle porte un bonnet où des cheveux noirs sortent en bataille.

A un arrêt de métro, elle se lève, plié comme si une enclume était posée sur son dos.

Nous apercevons son visage. Elle est belle et jeune. Et pourtant elle semble plus vieille avec sa démarche.

Elle prend le temps de réfléchir pour savoir où aller. Elle pose son sac, la tête toujours rivé vers le sol.

Puis le métro redémarre.  Nous nous éloignons d’elle, perdue sur le quai complètement illuminé. Nous nous enfonçons dans le tunnel obscur. Nous apercevons encore sa silhouette au loin. Où va-t-elle aller ? Trouvera-t-elle donc des personnes pour l’accompagner, la soutenir ?

Je souhaite du bon courage aux travailleurs sociaux, aux bénévoles qui accompagnent ces vies fracassées.

Une réflexion sur “Une vie fracassée

  1. Dominique BAUMONT 18 février 2014 / 8 h 38 min

    Bref, mais décrit avec beaucoup de délicatesse…Et il y en a beaucoup dans le métro de ces vies fracassées… Bonne journée à toi.

    J'aime

Soyez pas timides, venez osez dire des mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s